Atos Sénégal : Momadou Ndoye prend les commandes 

Pour continuer à étendre les ailes d’Atos, tout en contribuant à l’essor de l’écosystème numérique, Momadou Ndoye a été nommé directeur général d’Atos Sénégal. Un homme du milieu qui déborde d’ambitions. 

(Cio Mag) – Atos Sénégal a un nouveau Directeur Général. Il s’appelle Momadou Ndoye. Un homme du sérail, dirait l’autre, si l’on se fie au parcours et à l’expérience du successeur de Mour Seck, appelé à faire valoir ses droits à la retraite. Doté d’une expérience de plus d’une décennie d’expérience au sein d’Atos, où il a précédemment assumé les responsabilités de directeur du Centre de Livraison Mondiale d’Atos au Sénégal, ainsi que celles de directeur des opérations d’Atos pour la région Afrique de l’Ouest et Centrale, Momadou Ndoye a pendant  longtemps travaillé en France et dans d’autres pays du monde. Ingénieur des télécommunications, ancien développeur, chef de projets, directeur de projets, M. Ndoye a piloté plusieurs projets en France pendant 15 ans. « Mon dernier projet c’était pour le ministre de l’agriculture sur le projet d’aide aux agriculteurs. 

Au Sénégal qui ambitionne de mobiliser toutes les forces pour réussir la transition numérique, M. Ndoye a déjà une vue claire des enjeux et des défis à relever. Selon lui, le monde entier manque de ressources humaines qualifiées dans le domaine du numérique et même les pays développés ne sont pas épargnés. D’où la nécessité pour lui, de miser sur la formation en appuyant les initiatives publiques, en collaborant avec les écoles de formation tout en mettant en place des offres de formation adaptées. C’est dans ce sens par exemple, qu’Atos apporte son concours à l’Etat du Sénégal qui a lancé la stratégie nationale de développement de l’intelligence artificielle et la stratégie des données. 

Par ailleurs, Atos collabore avec des écoles comme l’école supérieure polytechnique et d’autres écoles du pays pour aider à mettre en place des offres de formation adaptées aux enjeux de l’heure. Ce qui n’empêche pas Atos de continuer à former des talents de demain capables de porter les défis du numérique. 

Une position confirmée par Alpha Barry. Le CEO Atos Afrique estime qu’il faut continuer à stimuler l’écosystème du numérique sur le continent, en accompagnant les startups, les entreprises publiques comme privées à développer des solutions performantes. 

Mamadou Diop

Correspondant au Sénégal

View All Posts