Au Bénin, une journée de l’Entrepreneuriat Digital Féminin pour briser les stéréotypes

0
862
Sonia Agbantou, promotrice de l'Entrepreneuriat Digital Féminin au Bénin.

(CIO Mag) – C’est à l’initiative de Sonia Agbantou, promotrice de la chaîne digitale Sonia Tv, que le concept de l’Entrepreneuriat Digital Féminin (EDF) a vu le jour et a connu la participation massive des femmes à l’occasion de sa deuxième journée, le samedi 4 mai 2019 à Cotonou.

Pendant 24 heures, quelques dizaines de femmes béninoises ont assisté à des conférences-débats sur des thématiques relatives au développement personnel. Les échanges ont surtout porté sur la maîtrise des outils digitaux et le financement des projets numériques. Objectif : promouvoir l’autonomisation des femmes et le développement personnel en vue d’impulser chez elles, la réussite entrepreneuriale et l’épanouissement professionnel.

« Nous sommes dans un écosystème numérique. Le monde est en perpétuel changement et le numérique a pris une grande place dans notre quotidien. Depuis peu, les femmes entrepreneures béninoises ont saisi cette opportunité et ce joker qu’est le digital pour pouvoir s’émanciper professionnellement, sortir de leur zone de confort pour pouvoir oser entreprendre », justifie Sonia Agbantou. S’il y a encore quelques années l’entrepreneuriat n’était pas l’apanage de tous, aujourd’hui il est le moyen de création de richesses le plus adopté par la génération contemporaine.

Créer un réseau de femmes portées vers le numérique

Grâce aux technologies de l’information et de la communication, les entreprises, produits ou services bénéficient d’une présence sur les réseaux sociaux, gage d’un marketing soutenu pour favoriser leur mise en valeur. L’Entrepreneuriat Digital Féminin veut être un cadre de lutte contre le chômage sous toutes ses formes. Aussi, voudrait-il contribuer à amener les femmes à passer de la théorie à la pratique, en utilisant les médias sociaux à bon escient ; et à se saisir des TIC comme tremplin vers la réussite entrepreneuriale.

L’événement ne s’adresse pas qu’aux femmes, mais plus globalement aux startups naissantes, aux étudiants et à toutes les personnes passionnées du digital. A terme, Sonia Agbantou ambitionne de « créer un réseau qui favorise les femmes impliquées dans le numérique au Bénin. Faire participer des universités aux prochaines journées, et pouvoir inclure cette activité au programme du ministère de l’Economie et du Numérique du Bénin, et penser à exporter l’initiative vers d’autres pays de la sous-région ».

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here