Au Nigéria, Google se nationalise davantage

0
2371
Juliet Ehimuan-Chiazor, directrice pays Google Nigeria. Image fournie par Google.

L’entreprise américaine de services technologiques se fond dans la réalité nigériane en adoptant des fonctionnalités aux accents locaux pour « attirer de nouveaux utilisateurs africains » et se faire « plus utile pour davantage de personnes au Nigeria et en Afrique », ont dévoilé ses responsables hier lors de l’évènement annuel « Google pour le Nigeria » tenu à Lagos.

(CIO Mag) – Il s’agit d’un pas inédit en Afrique pour le géant américain. Les nouveaux paramètres de Google Map, son service de cartographie en ligne permettront désormais aux utilisateurs résidant dans la ville de Lagos, de rechercher des indicateurs sur les moyens de transports populaires qui s’y trouvent.

« Voyager à travers Lagos, l’une des villes les plus fréquentées d’Afrique, pose souvent des problèmes imprévisibles qui ont une incidence sur les temps de trajet. Au cours des prochains mois, nous introduirons une nouvelle expérience de guidage pour Lagos, optimisée pour le transit informel, intégrant les itinéraires de Danfo dans Google Maps », a annoncé la filiale d’Alphabet inc.

« Pour faciliter l’exploration de sites nigérians, nous publions davantage d’images panoramiques sur Street View. Nous avons commencé avec les images de Lagos il y a deux ans. Nous avons maintenant des images d’Abuja, de Benin City, d’Enugu et d’Ibadan, avec près de 12 000 kilomètres de routes ajoutées », a-t-elle ajouté.

Il s’agit d’un guide de voyage qui desservira également le Bénin, le Ghana, le Rwanda, le Togo et l’Ouganda.

« Des instructions de navigation en langues locales pour les modes de conduite en moto et en voiture, afin que les noms et les lieux locaux soient prononcés comme il se doit », font également la particularité de ces nouvelles fonctionnalités.

Pour donner vie à ce projet, la firme américaine s’est alliée à Road Preppers Technologies Ltd, une startup locale pour la collecte des données liées aux divers itinéraires. Le but visé étant d’offrir aux utilisateurs de meilleures fonctionnalités en se basant sur divers paramètres tels que la météorologie, la circulation et même l’état des routes.

Le choix du Nigéria pour Google n’est pas anodin. A en croire Ramesh Nagarajan, le directeur de la gestion des produits, il est question de se diriger de marché en marché en fonction de la popularité. Et dans le cas du Nigéria, il laisse constater qu’on y retrouve 10 millions de motos pour 190 millions d’habitants et que « c’est extrêmement populaire ».

Il est également question selon les responsables de l’entreprise, de mettre à la disposition des voyageurs, des informations dont ils ont besoin lorsqu’ils effectuent un voyage dans une ville inconnue.

D’autres fonctionnalités ont été exposées au cours de cet événement. Notamment, « Gallery Go », une gallérie de photos fonctionnant hors ligne ; et « Google Go » pour une meilleure navigation internet même depuis des smartphones à faible RAM. Mais aussi, « Google Lens » pour aider les internautes à en savoir plus sur le monde qui les entoure grâce à leur appareil photo et, enfin, « Bolo », une application de lecture basée sur la parole afin daider les enfants à apprendre à lire en Anglais.

A travers les nouveaux paramètres annoncés mercredi dernier, l’entreprise américaine se veut « encore plus utile pour la recherche d’informations et la réalisation de tâches ». Elle se dit également déterminée à apporter le pouvoir de transformation de la technologie à la population mondiale.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here