Avec Word Internet Labs, l’Ong Femmes & TIC lance l’initiative Woman DNS Academy Côte d’Ivoire

0
383
De g. à d., Evelyne Kouakou, ingénieur informatique - ICTINA Abidjan, Christelle Assirou, présidente de Femmes & TIC, Joselyne Bosson, directrice du Campus numérique francophone, et le formateur principal Hervé Hounzandji, ingénieur Systèmes Linux – DBA Oracle - Mutuelle nationale territoriale (France).

(CIO Mag) – A l’initiative du Word Internet Labs, l’association Femmes & TIC Côte d’Ivoire a lancé le mardi 6 novembre à l’antenne de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), à Abidjan, le programme « Woman DNS Academy Côte d’Ivoire » : un séminaire de formation sur le thème « Administration du système des noms de domaine (DNS) dans le réseau Internet et Économie Numérique autour du DNS », qui a pour but d’accroître le nombre de femmes compétentes dans la gestion des noms de domaine, et partant dans l’industrie de l’internet.

Soutenue par l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), l’Ong Femmes & TIC Côte d’Ivoire veut former 20 jeunes filles disposant de prérequis en informatique et/ou dans le système Linux. Celles-ci ont été sélectionnées après appel à candidatures, et leur niveau d’étude est supérieur ou égal au Bac+2.

Woman DNS Academy ou l’Académie du DNS pour les jeunes femmes est un programme mis en œuvre au sein du réseau Femme, Numérique et Développement de l’Espace Francophone (FENUDEF). En Côte d’Ivoire, la formation est dispensée par le Béninois Hervé Hounzandji, ingénieur Systèmes Linux – DBA Oracle – Mutuelle nationale territoriale (France), et l’Ivoirienne Evelyne Kouakou, ingénieur informatique – ICTINA Abidjan.

Pendant quatre jours, du 6 au 9 novembre, Woman DNS Academy sera essentiellement consacrée à l’initiation, la mise en place et l’administration de services et systèmes DNS. Seront également abordés au cours de ce séminaire, les modèles économiques autour des noms de domaine et l’entrepreneuriat dans le secteur du DNS.

« Cette initiative qui nous a été proposée par le Word Internet Labs arrive aujourd’hui en Côte d’Ivoire, et nous espérons, à partir de cette année, former une génération de femmes véritablement capables de prendre en charge tous les besoins des entreprises dans l’industrie de l’Internet », a déclaré à CIO Mag, Christelle Assirou, présidente de Femmes & TIC.

Selon elle, la formation va présenter l’environnement du nom de domaine, ses enjeux nationaux et internationaux ainsi que les opportunités qui s’offrent aux filles en termes entrepreneuriat.

Si le secteur du numérique est le plus grand pourvoyeur d’emplois, il est également bon de savoir que l’industrie du DNS, segment important de l’industrie de l’Internet, est un marché d’environ 38 millions de dollars par an pour les codes pays. Cette industrie d’avenir, en pleine expansion, représente une grosse opportunité d’employabilité.

Intéresser les jeunes filles ivoiriennes à cette niche permettra à la Côte d’Ivoire de disposer d’une masse critique de femmes techniciennes et ingénieures activement engagées sur les aspects techniques du DNS et le développement des standards de l’Internet.

C’est tout le sens de l’initiative Woman DNS Academy Côte d’Ivoire portée par Word Internet Labs, Femmes & TIC et l’OIF. En ligne de mire : le développement de l’industrie des noms de domaine.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here