Cameroun- perturbations de la qualité du service: le régulateur somme les opérateurs de téléphonie mobile

Philémon Zoo Zame

(Cio Mag) – Les plaintes des consommateurs de téléphonie mobile au Cameroun agacent le ministère des Postes et Télécommunications et l’Agence de Régulation des Télécommunications. Le 16 janvier 2018, les autorités en charge des télécommunications à travers le Directeur Général de l’ART Philémon Zoo Zame, dans un communiqué musclé, ont demandé aux opérateurs Mtn, Orange et Nexttel de prendre toutes les dispositions nécessaires pour mettre un terme aux perturbations remarquées dans la qualité du service.

Dans les principales villes du Cameroun, plusieurs consommateurs font l’amère constat des désagréments pendant les communications ou lorsqu’il faut surfer sur internet: « il faut dire que depuis un certain temps, il y a de plus en plus la dégradation dans la qualité d’écoute. A ceci s’ajoute l’interruption brusque des appels », explique Hervé Fouda, vendeur de fruits au marché Sandaga à Douala. Dans la même veine, Chantal Messina, une autre consommatrice se plaint de la messagerie qui n’est plus fiable. « Aujourd’hui, c’est mieux de ne pas envoyer un message SMS lorsqu’on veut transmettre une nouvelle importante. Car le SMS n’est plus instantané. Plusieurs personnes comme moi disent avoir envoyé des messages à leurs proches et c’est deux jours après qu’ils reçoivent le texto, et c’est plusieurs jours après que l’opérateur vous informe qu’il y a eu échec d’envoi », explique une étudiante de l’université de Douala.

D’autres récriminations sont surtout liées à l’utilisation d’internet où assez souvent le débit Internet fait défaut. Sa faible connectivité et le code pour avoir accès ne permettent pas une bonne fonctionnalité.

Le même communiqué du DG de l’ART souligne également que depuis quelques jours, la qualité des services des communications électroniques est désagréable avec les réseaux des opérateurs de téléphonie mobiles. « Les mesures effectuées dans les plateformes font apparaitre un taux élevé d’échecs d’appels, des coupures fréquentes des communications ainsi qu’une détérioration de la qualité auditive », renseigne le communiqué du DG.

Le régulateur des télécommunications au Cameroun dit avoir à cet effet engagé une série d’actions visant à évaluer la portée des désagréments subis par les consommateurs et à préserver la qualité du service rendu au client final. « L’ART, en relation avec les opérateurs des télécommunications et le ministère des postes et télécommunications, envisage de prendre toutes les dispositions utiles en vue de mettre un terme aux perturbations observées sur la qualité de service », conclut le DG Philémon Zoo Zame dans son communiqué.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here