Congo : 40 jeunes développeurs sélectionnés pour booster l’économie numérique

0
277
Vue d’ensemble des jeunes développeurs d'applications numériques.

Repartis en dix groupes de quatre personnes, les 40 jeunes retenus ont développé durant deux jours (25 au 27 novembre 2017) des applications numériques susceptibles d’améliorer l’employabilité des jeunes.

(CIO Mag) – Hack4Work « Connecter les jeunes aux opportunités d’emplois » a été organisé du 25 au 27 novembre 2017 à Brazzaville par le Ministère des postes,  télécommunications et de l’économie numérique, le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU), l’ARPCE et l’incubateur Yekolab. Trois groupes sur les dix ont été récompensés au terme de deux jours de compétition, des prix allant des ordinateurs aux téléphones portables qui ont été remis aux heureux gagnants par le ministre des Postes, Télécommunications, et de l’Economie numérique, le Directeur général de l’Agence de Régulation des Postes et Télécommunication (ARPCE), et le représentant du FNUP au Congo.

Pour « connecter les jeunes aux opportunités d’emplois », 40 jeunes développeurs congolais ont participé au Hackathon Hack4work qui a rassemblé 40 jeunes développeurs et experts congolais constitués en équipes. Il s’agit pour les organisateurs d’amener ces jeunes à développer des solutions innovantes répondant au défi du chômage.

Cette édition du « Hack4Work » est une occasion pour les organisateurs de promouvoir les TIC et  à travers cette plateforme unique, en primant les meilleures applications mobiles en rapport avec l’emploi des jeunes au Congo. Il est nécessaire de consulter les jeunes et réfléchir ensemble sur des solutions aux défis auxquels ils font face.

Plus qu’un incubateur, l’ONG Yekolab créée en 2014, sous l’impulsion de l’Agence de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPCE), est un véritable centre d’innovation technologique et des métiers émergents. Et son programme permet d’apporter un support aux entrepreneurs et startups afin de les aider à créer des solutions innovantes pour les entreprises du Congo et d’Afrique. Notons que, l’écosystème numérique mis en place à Yekolab pour faciliter l’épanouissement de la jeunesse congolaise dans le domaine des TIC, permettra au Congo d’intégrer le rang des pays africains ayant un fort potentiel numérique, a souligné la représentante des volontaires des Nations unies présente aux assises.

Pross Ferdy, Brazzaville Congo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here