Congo : un guichet unique numérique va réduire les délais et coût de création des entreprises

0
544
2e à partir de la droite, Mme Yvonne Adelaïde MOUNGALI, ministre des Petites et Moyennes Entreprisses du Congo.

(CIO Mag) – Le comité de pilotage du projet d’informatisation et de mise en place d’un guichet unique numérique des opérations liées à la création d’entreprises s’est réuni à Brazzaville, sous le patronage de Mme Yvonne Adelaïde MOUNGALI, ministre des Petites et Moyennes Entreprisses. Le but visé par cette réunion n’était autre que la validation de l’étude de fonctionnalité publique du Projet visant à la mise en place d’un guichet unique pour faciliter les hommes d’affaires nationaux et étrangers à créer leurs entreprises en un temps record et en toute sécurité et aussi améliorer le climat des affaires en République du Congo.

Ce projet permettra de réduire considérablement le temps de création d’une entreprise et facilitera l’accès à l’obtention  du statut de commerçant  par la centralisation des documents nécessaires relatifs à la création d’une entreprise au sein d’un guichet unique. Trois (3) étapes sont nécessaires dans la mise en œuvre du logiciel à utiliser : s’assurer que le concept est respecter ; la prise en compte de la partie back office, et en fin l’exploitation. Ce  Projet de numérisation du processus  de création d’entreprise permettra à terme de réduire les délais et les coûts liés à l’obtention des autorisations nécessaires d’exercices des activités commerciales.

« Il n’est plus question d’effectuer les démarches administratives liées à la délivrance de la carte de commerçant en  commençant par les impôts  pour obtenir le  numéro d’identification unique (NIU) ou par le ministère du plan, ou encore à la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale) », a dit la ministre. « Nous avons mis en place un guichet unique ou se déroule toutes les opérations de création d’entreprise, et tout ce qui concerne les autorisations temporaires d’exercice », a-t-elle ajouté.

Financé par la banque Africaine de Développement à travers le PACAD (projet d’appuis institutionnel pour l’amélioration du climat des Affaires) et le Congo à 50%, par le biais de l’Agence Congolaise pour la création d’entreprise, le projet d’informatisation et du mise à réseaux de l’Agence Congolaise pour la création des entreprises, ex Centre des Formalités des Entreprises, est arrivée à sa phase d’exécution. Les membres du comité de pilotage issus de différentes administrations publiques sont déterminés à mener à bien cette mission pour améliorer le classement du Congo dans le classement Doing business.

Pross Ferdy – Brazzaville
prossferdy@yahoo.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here