Côte d’Ivoire – financement des PME : une FinTech américaine va mobiliser 2 millions de dollars grâce à la Blockchain

0
2253
Fabien Dureuil, CEO de GENEVIÈVE.

(CIO Mag) – GENEVIÈVE, FinTech américaine spécialisée dans le capital-risque, s’installe en Côte d’Ivoire, pour répondre à la problématique de financement des PME africaines à travers la plateforme GENEVIÈVE Exchange (GXE), une cryptobourse utilisant la technologie Blockchain, et GENEVIÈVE VC (GXVC), un fonds d’investissement en crypto-monnaie de venture capital qui offre une exposition des capitaux propres à ses propriétaires.

Financement innovant

« GXE, c’est une plateforme décentralisée qui n’appartient à aucun pays, et qui permet, en une fraction de seconde, d’échanger des bitcoins ou n’importe quelle crypto-monnaie contre l’action d’une société. Et donc, en un instant vous pouvez faire le transfert sur notre plateforme de n’importe quelle crypto-monnaie vers une action de la PME ivoirienne qu’on veut financer. Nous pouvons financer jusqu’à 400 mille euros en valo (Ndlr : Valorisation) en quinze secondes avec la plateforme ; ça va très vite », a déclaré Fabien Dureuil, CEO de GENEVIÈVE au cours d’un dîner avec la presse. C’était le mardi 9 janvier à Abidjan.

Deux millions de dollars

Dans le cadre de son programme de financement de 150 TPE et PME africaines à fort potentiel à partir de la Côte d’Ivoire, GENEVIÈVE prévoit un apport estimé à 2 millions de dollars, environ un milliard de FCFA entre la première et la deuxième année. La FinTech sélectionnera avec le concours de ses partenaires locaux, des porteurs de projets de tous secteurs d’activité qui seront encadrés en matière juridique, fiscale, comptable, marketing, etc. Ce n’est qu’après que le processus de financement sera lancé sur la plateforme.

« Il s’agit d’une cryptobourse de PME. Les entreprises d’investissement sont rattachées à la blockchain Ethereum suite à des campagnes de crowdsourcing. Ensuite, des jetons de risques deviennent échangeables sur la plateforme de Geneviève », qui les transférera à son tour aux destinataires via un établissement financier. En l’occurrence la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire.

Valoriser des projets

A travers la plateforme GENEVIÈVE Exchange (GXE), Fabien Dureuil entend « valoriser des projets qui à la base sont des déchets, et en faire des bijoux ». C’est-à-dire « des champions de demain qui peuvent accéder aux financements traditionnels ou au compartiment 3 de la BRVM ». Compartiment de la Bourse régionale des valeurs mobilières destiné aux entreprises disposant d’un capital d’au moins 100 millions de francs CFA.

Le programme intègre, en outre, la formation d’ingénieurs informaticiens et de développeurs qui seront chargés d’opérer la plateforme.

Plusieurs accords de coopération ont été signés en Côte d’Ivoire. Des entretiens ont été également réalisés avec le Ministère de l’Industrie, de l’Artisanat et des PME, Agence Côte d’Ivoire PME, la BRVM, la Chambre de Commerce et d’Industrie d’Abidjan, et le Conseil National des Exportations, au cours de cette mission que l’équipe de Fabien Dureuil effectue à Abidjan.

Centre de financement de la zone Uemoa, la capitale économique de Côte d’Ivoire représente pour lui un « terreau fertile à l’entrepreneuriat ». En somme, le front office idéal pour lancer ses activités en Afrique subsaharienne.

GENEVIÈVE est présent à Paris, Singapour, Tallinn et Abidjan.

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here