Côte d’Ivoire : la défiscalisation partielle des téléphones portables sera-t-elle reconduite ?

0
769

(CIO Mag) – L’échéance avance à grand pas et la question mérite d’être posée. Adoptée en 2015 pour une durée de trois ans, sur la période courant du 1er août 2015 au 31 décembre 2018, la mesure portant Défiscalisation partielle de l’acquisition de matériels informatiques en Côte d’Ivoire, sera-t-elle reconduite ? Question importante d’autant plus qu’il a été constaté, selon le ministère de l’Economie numérique et de la Poste, une croissance soutenue du niveau d’acquisition des équipements informatiques en volume liée à cette défiscalisation.

D’après un rapport de la Direction générale des Douanes ivoiriennes, l’exonération et la réduction des taxes sur les équipements informatiques (ordinateur, imprimante, scanneur), tablettes électroniques et téléphones portables, ont contribué à une augmentation de 67% des importations en 2016.

Les chiffres de l’année 2017 ne sont pas encore connus, mais l’évolution des importations entre 2015 et 2016, indique que cette mesure a permis de faire baisser les prix, un point de départ pour de nombreux nouveaux utilisateurs, notamment de smartphones, en particulier ceux à faible revenu.

Si le gouvernement devra arbitrer entre ses recettes fiscales et les facteurs stratégiques qui influencent les décisions des Etats sur ces sujets, il n’en demeure pas moins vrai que l’acquisition et l’adoption des téléphones portables – dont dépendent la pénétration des TIC et les politiques d’inclusion financière – seront facilitées par des terminaux plus abordables et dont la disponibilité sera accrue.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here