Côte d’Ivoire : la Fondation Jeunesse Numérique s’ouvre aux élèves

(CIO Mag) – Jeudi 5 mars 2020, avant l’apparition du premier cas de Covid-19 en Côte d’Ivoire et l’installation des mesures barrières. Située au sein du Village des technologies de l’information et de la biotechnologie de Grand-Bassam (VITIB), la Fondation jeunesse numérique est exceptionnellement ouverte à la visite. Sous les regards curieux d’une assistance composée en grand nombre d’étudiants et d’élèves (70 au total), Ange Frédéric Balma présente ses solutions d’éclairage indoor et outdoor permettant un accès à l’internet par la lumière. L’enthousiasme suscité par la démo du fondateur & Ceo de Lifi-Led Côte d’Ivoire se lit sur les visages. Les élèves et étudiants qui prennent part à cette journée portes ouvertes viennent de l’Institution Raggi Anne-Marie (IRMA), du Groupe scolaire les patronages, de l’Université virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI) et de l’Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication (ESATIC).

Etait également présente à cet événement, Mme Linda Nanan Vallée, Directrice exécutive de la Fondation Jeunesse Numérique et initiatrice de cette journée portes ouvertes. Par ailleurs, nous avons pu souligner la présence du directeur général du VITIB, Dr. Philippe Pango, des représentants du Ministère de l’Economie numérique et de la Poste, du Groupement des opérateurs des TIC (GOTIC), de l’ONG Porte de la Nouvelle espérance et des startups.

Plus de 260 projets incubés

Outre cette démo, plusieurs activités ont meublé cette journée portes ouvertes organisée dans le but de faire découvrir les activités et les réalisations de la Fondation. D’abord, la présentation de la Fondation Jeunesse Numérique a été faite par la directrice. A ce niveau, il faut noter que la Fondation vise à sensibiliser la jeunesse à l’entrepreneuriat numérique ; détecter des porteurs de projets innovants ; accompagner les jeunes entrepreneurs ; contribuer à l’amélioration de l’écosystème ivoirien des startups et encourager la formation, la recherche et l’innovation. A ce jour, la Fondation Jeunesse Numérique a incubé près de 300 projets et accéléré environ 50 startups technologiques.

En second lieu, élèves et étudiants ont été sensibilisés à un entrepreneuriat efficace avec le numérique, et à l’apprentissage de la langue anglaise. Ils ont aussi bénéficié d’une formation sur la création et l’hébergement d’un site web. Le tout, soutenu par quelques conseils de dirigeants d’entreprises.

Pendant ce temps, des startups ivoiriennes et rwandaises ont participé à un webinair sur les secrets pour réussir en affaires. Cette conférence en ligne était administrée par Mme Vallée de la Fondation et Dr. Pango du VITIB.

Projets technologiques

La journée portes ouvertes s’est poursuivie par les pitchs des startups devant les personnalités. A ce stade du programme, les promoteurs se sont succédés pour présenter leurs différents projets technologiques. On peut citer par exemple : Civil Chain (Laubhouet Walter) ; Numérique for Kids (Marie Louise Sissoko) ; DashMake (Sévérin Akpalé Beugré) ; EventQuick (Koffi Léandre). Il y a également eu la présentation des projets Tec Tec Ball, Loniaba et Gescoop portés respectivement par Charles Abyce, Ikormina Koné et Béatrice Koffi.

Cette journée porte ouverte s’est terminée par un réseautage et le partage d’expériences du directeur général du VITIB avec les startups et les membres de la Direction exécutive de la Fondation Jeunesse Numérique. Comme nous pouvons l’observer sur cette image, ça fait du bien de voir cette proximité et cette joie de vivre. Alors au-delà de la crise sanitaire que traverse le monde entier et en particulier l’Afrique, il importe de garder le sourire et respecter les mesures prises par les gouvernants pour stopper la propagation du coronavirus.

Anselme AKEKO, Abidjan

Source : Fondation Jeunesse Numérique

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *