Côte d’Ivoire : le télé-enseignement, la solution pour encadrer la masse de nouveaux bacheliers

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan
Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan.

Le télé-enseignement, ou même l’accès via internet à la formation, est la solution pour encadrer la masse de nouveaux bacheliers, estimée à environ 80.000, qui frappent aux portes de l’université. Ainsi, l’enseignement à distance représente pour le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Gnamien Konan, le défi à relever pour crédibiliser la formation et permettre à ces jeunes de suivre les cours vu que les universités publiques n’ont pas la capacité de les accueillir tous. Le ministre Gnamien Konan s’est exprimé ainsi, à son cabinet, le lundi 21 juillet 2014, à l’occasion de la 3e réunion du comité de pilotage du projet Appui à la gouvernance universitaire et à la réforme de l’Enseignement supérieur (Agures). En présence de l’Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, M. Georges Serre, Gnamien Konan a soutenu que l’enseignement via internet est adopté par toutes les grandes universités dans le monde. Sa mise en œuvre en Côte d’Ivoire, où l’interconnexion des universités existe, nécessite cependant un financement conséquent. Notamment pour donner la possibilité aux étudiants d’acquérir des ordinateurs ou des tablettes afin de suivre les cours à distance. Dans cette optique, le ministre a sollicité l’appui de la France pour l’aider à relever ce défi dès la rentrée prochaine. A ce propos, M. Georges Serre a indiqué qu’une étude sur l’e-learning sera bientôt lancée en Côte d’Ivoire. Elle sera financée à partir du redéploiement du projet Agures dont le taux de décaissement à ce jour est estimé à 52,54%. S’il est mobilisé, ce financement devrait permettre à bon nombre d’étudiants de prendre leurs cours en ligne, depuis leurs domiciles.

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *