Côte d’Ivoire : « Les Assises du Numérique » pour une meilleure régulation des données personnelles

Dr Guibessongui N'Datien Sévérin lors du lancement des Assises du Numérique de Côte d'Ivoire.

(Cio Mag) – Les bonnes pratiques juridiques et économiques partagées en matière de protection des données à caractère personnel ; des acteurs publics et privés du numérique mis à niveau sur le régime juridique et économique des données personnelles ; des usagers et particuliers sensibilisés sur les risques et enjeux de la protection des données à caractère personnel ; des solutions de régulation des données proposées par les acteurs du secteur… Ce sont là, quelques uns des résultats attendus de la première édition des « Assises du Numérique » de Côte d’Ivoire qui sont prévues s’ouvrir ce jeudi 28 mai 2015 à Abidjan, sur le thème «Cyberespace et données personnelles».

Selon le Dr Guibéssongui N’Datien Sévérin, directeur général de ICT Consulting, organisateur de ce forum, les « Assises du Numérique en Côte d’Ivoire » visent à attirer l’attention sur les problématiques relatives à la protection des données à caractère personnel dans le cyberespace et contribuer ainsi à la vitalité et à la maturité du secteur des Tic et du numérique dans l’espace CEDEAO en général et en Côte d’Ivoire en particulier.

La régulation du contenu

Expliquant le choix du thème de cette édition des « Assises du Numérique » à Cio Mag , Dr Guibéssongui Sévérin constate que les lois sur les transactions électroniques, la protection des données à caractère personnel et la loi sur lutte contre la cybercriminalité sont peu connues par les acteurs, que ce soit les opérateurs, les régulateurs de pouvoir public. Parce que, dit-il, les données personnelles n’étaient pas une problématique régulée à l’époque par les anciens régulateurs. « C’est vraiment nouveau, les expertises sont nouvelles et les enjeux sont nouveaux. Alors que la loi a été prise en 2013, beaucoup d’acteurs ne sont pas encore imbibés des enjeux relatifs à la loi sur la protection des données à caractère personnel. Vous recevez encore des mails n’importe comment, des SMS parfois contre votre volonté qui sont notamment des prospections commerciales, alors que la prospection commerciale est prohibée par la loi sur les données à caractère personnel, on vous propose des sites alors que vous ne les avez pas demandés », fait remarquer le Dg de ICT Consulting.

C’est donc dans le but de traiter toutes ces problématiques et, surtout, renforcer les capacités du personnel des opérateurs et des structures publiques nationales qui collectent, stockent, traitent ou régulent ces données personnelles que ses Assises sont organisées, sous la houlette du ministre Bruno Koné en charge de la Poste et des Tic, et d’autres personnalités comme le Secrétaire général de l’Union africaine des télécommunications, Abdoulkarim Soumaila.

Ainsi, pendant deux jours, les participants vont entamer la réflexion, à la fois sur les préoccupations d’ordre technique, économique et juridique liées à la régulation du Big data, la monétisation des données personnelles, le Cloud computing et la cybersécurité. Objectif : instaurer un cadre propice à la confiance dans l’utilisation des TIC dans le cyber espace national et communautaire.

Anselme AKEKO – Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here