Côte d’Ivoire : maigre bilan pour l’identification biométrique

0
1601
Enrôlement biométrique avant l'apparition du premier cas de personne contaminée au Covid-19 en Côte d'Ivoire. Crédit photo : Semlex

(CIO Mag) – Cent trente mille (130 000) personnes enrôlées au mercredi 15 avril sur un objectif de 6,5 millions de cartes nationales d’Identité (CNI) à renouveler à l’horizon d’octobre 2020, en vue des élections présidentielles en Côte d’Ivoire. Une moisson bien maigre pour le processus d’identification biométrique lancé lundi 17 février dernier à Abidjan. En cause ? La situation particulière liée à la maladie à coronavirus (COVID-19).

Selon le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, le premier mois d’exercice a été utilisé par l’Office nationale de l’Etat civil et de l’identification (Oneci) pour la formation des agents, leur déploiement ainsi que la mise en place du matériel technique.

« Au cours de ce mois, malheureusement, l’Oneci, qui avait déjà atteint son rythme de croisière, a été freinée dans ses activités parce que nous avons enregistré le premier cas à coronavirus en Côte d’Ivoire ; l’Etat ivoirien a dû prendre des mesures restrictives, des mesures barrières. Cela a entrainé une baisse de l’affluence dans les lieux d’enrôlement et a eu une influence également sur le nombre de personnes enrôlées », a expliqué Sidiki Diakité sur la première chaîne de télévision nationale, samedi.

A l’en croire, toutes les dispositions sont prises pour un fort déploiement à l’intérieur du pays. « Après avoir réduit le nombre de centres d’enrôlement, aujourd’hui nous sommes montés en puissance avec 1200 kits fixes déjà mobilisés ; au niveau [donc] de l’intérieur du pays, près de 500 kits mobiles également déployés, avec environ 2000 autres kits en attente de déploiement », a poursuivi le ministre. Ajoutant que les surfaces de contact des différents appareils d’enrôlement sont désinfectées avant et après le passage de chaque pétitionnaire, pour éviter que les centres ne soient des vecteurs de contamination de la pandémie à coronavirus.

Selon les autorités sanitaires, la Côte d’Ivoire enregistre 847 cas confirmés, 260 guéris et 9 décès au dimanche 19 avril 2020. La poursuite de l’identification biométrique en ces temps de crise mondiale génère des inquiétudes. Les Ivoiriens seront-ils audibles à l’appel des pouvoirs publics ?

Anselme AKEKO, Abidjan
Anselme.akeko@cio-mag.com
@AnselmeA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here