Côte d’Ivoire /Télé numérique : un réseau pilote fonctionnel avant juin 2015

0
2180
Le ministre de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné.
Le ministre ivoirien de la Poste et des TIC, Bruno Nabagné Koné.

 

(Cio Mag) En marge de l’ouverture de la 5e édition du Forum sur la normalisation des télécommunications qui s’est tenu, les 8 et 9 décembre, à la Maison de l’Entreprise à Abidjan-Plateau, sur le thème : « Télévision numérique terrestre : défis et enjeux de la régulation en environnement convergent », le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication (PTIC), Bruno Nabagné Koné, a animé une conférence de presse au cours de laquelle il a réaffirmé l’ambition de la Côte d’Ivoire dans le domaine du passage au numérique. Celle-ci vise à « faire en sorte que le bouquet TNT (Ndlr : Télévision numérique terrestre) qui sera disponible, au plus tard le 17 juin 2015, ait un contenu qui soit attrayant et le mieux réalisé de toute l’Afrique », a-t-il déclaré. Le ministre a également annoncé que la Côte d’Ivoire doit disposer d’un réseau pilote fonctionnel avant le 17 juin 2015. Selon ses prévisions, ce réseau va couvrir une partie du pays, notamment la zone d’Abidjan avec la possibilité de diffusion d’une dizaine de chaînes en mode gratuit. Ensuite, « de juin à décembre 2015, le gouvernement passera à la phase de sensibilisation, puis à l’interruption définitive du signal de l’analogique », a-t-il prévenu.

Poursuivant, Bruno Koné a justifié la mesure visant à interdire l’importation et la commercialisation de téléviseurs non compatibles dans la perspective de la migration, à l’échéance du 17 juin 2015, de la télévision analogique vers la télévision numérique. Toutefois, il a rassuré la presse que les actions à mener pour faire respecter cette disposition ne consisteront pas « à traquer les téléviseurs sur les marchés, mais bloquer l’entrée des téléviseurs non compatibles en Côte d’Ivoire ». Cela dit le chef du département TIC en Côte d’Ivoire a fait savoir qu’un décodeur ayant une prise « Peritel » devrait permettre d’adapter les téléviseurs non compatibles aux TNT.

De la stratégie et du comité de pilotage

Face à la presse, le ministre des PTIC a mis en relief les actions réalisées par le Gouvernement dans le domaine du passage au numérique. Sur le plan juridique, celles-ci se rapportent à  l’adoption de la Stratégie nationale de migration vers la télévision numérique terrestre. Au niveau organisationnel, il s’agit de la création et de la mise en place du Comité national de migration vers la TNT (CNMTNT) présidé par le Premier ministre Daniel Kablan Duncan, du recrutement du secrétaire exécutif du CNMTNT, et de la sélection d’un opérateur à l’échelle technique du Comité de pilotage.

 

La RTI ne sera pas délaissée

S’agissant de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI), la chaîne nationale, le ministre a fait savoir qu’elle ne sera pas délaissée dans le cadre de la libéralisation du paysage audiovisuel qu’induit la technologie TNT. « la RTI, c’est notre chaîne nationale. (…) Nous allons faire en sorte que la RTI ne soit pas oubliée mais qu’elle soit plutôt renforcée, qu’elle ait le moyens de son action et puisse être compétitive », a affirmé le ministre. Il n’a pas manqué de révéler que l’Etat a déjà investi environ 25 milliards de FCFA dans la mise en l’état des 26 émetteurs de la RTI dont le nombre va passer à 31 avec la migration. Ce qui permettra de limiter les impacts négatifs de l’avènement du numérique sur les activités de RTI.

Organisé par l’Autorité nationale de régulation des télécommunications/TIC de Côte d’Ivoire (ARTCI), ce 5e Forum sur la normalisation des télécommunications a été ponctué de conférences. Il a enregistré une forte participation d’étudiants en télécommunications et de professionnels du numérique.
Anselme AKEKO

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here