Essis Esmel, DG CEPICI : « Les grandes économies sont à la dématérialisation »

0
1459
Essis Esmel Emmanuel, directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici).

(CIO Mag) – « Les grandes économies qui ont les bonnes performances sont à la dématérialisation », a déclaré le directeur général du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (Cepici), Essis Esmel Emmanuel, lors de la présentation du Rapport d’activité 2016, ce vendredi 20 janvier à l’hôtel Palm Club d’Abidjan Cocody. Au cours de cette conférence-bilan, le Dg du Cepici a insisté sur l’importance de la dématérialisation des actes et services administratifs. Un moyen efficace pour simplifier et accélérer les procédures administratives, et lutter contre les tracasseries.

C’est donc à juste titre que la dématérialisation et la création d’entreprises en ligne figurent en bonne place des défis à relever entre 2017 et 2019 pour améliorer l’environnement des affaires, arrimer par voie de fait, les actions du Cepici aux objectifs du Plan national de développement (PND) 2016 – 2020, et avoir un meilleur positionnement dans le référentiel Doing Business, en matière de facilité de faire des affaires. Aujourd’hui, la Côte d’Ivoire est classée 142e au niveau mondial (avec une progression de 35 places depuis le processus des réformes Doing Business – Rapport DB2014 – Rapport DB2017), 18e en Afrique subsaharienne et 4e dans la Cedeao.

Au titre des réformes qui permettront au pays d’être performant dans tous les domaines, M. Essis a  évoqué un agenda de 62 réformes étendues sur trois ans, dont 22 réformes informatiques. Il a également annoncé d’autres projets numériques qui seront mis en œuvre par l’Administration. Entre autres, l’instauration d’un identifiant unique à chaque entreprise, ainsi que le lancement d’un système qui permettra au contribuable ivoirien de s’acquitter de son impôt à distance.

De la présentation du directeur général, il ressort que le Cepici a créé 12166 entreprises au cours de l’année 2016, en hausse de 28% par rapport à 2015. Le Guichet unique des investissements a aussi agréé des investissements directs étrangers (IDE) de l’ordre de 672 milliards FCFA, (dont 17% dans les Nouvelles technologies de l’information et de la communication – NTIC). Ce qui dénote du dynamisme économique de la Côte d’Ivoire qui est devenue l’une des plus attractives en Afrique.

Anselme AKEKO, Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here