Facebook change de nom et adopte Meta

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a présenté le nouveau nom et les nouvelles fonctionnalités de son réseau social le jeudi 28 octobre 2021 lors du Facebook Connect 2021, la conférence annuelle de ses développeurs.

(Cio Mag) – C’est officiel,  créé en 2004 initialement sous le nom « The Facebook » avant de revêtir « Facebook », le réseau social qui totalise plus de 2 milliards d’inscriptions à travers le monde est désormais baptisé Meta. « Il traduit notre engagement à construire des technologies sociales qui nous amènent au-delà de ce que la connexion numérique rend possible aujourd’hui », justifie l’entreprise.

La nouvelle marque sera accompagnée d’un nouveau logo « traité dans un dégradé de bleu »  et dont la conception est faite pour une expérimentation  en 3D. « Notre structure d’entreprise ne change pas, cependant, la façon dont nous rendons compte de nos états financiers le fera. À partir de nos résultats pour le quatrième trimestre 2021, nous prévoyons de rendre compte de deux segments opérationnels : Family of Apps et Reality Labs », peut-on lire dans le communiqué transmis à notre Rédaction.

Elle envisage également de commencer à négocier sous un nouveau symbole boursier réservé, MVRS, le 1er décembre. « L’annonce d’aujourd’hui n’affecte pas la façon dont nous utilisons ou partageons les données », prévient Meta.

Sous cette nouvelle marque, Zuckerberg veut rassembler les applications et technologies du groupe donnant ainsi vie au metaverse, une sorte d’univers virtuel aidant les gens à se connecter, à trouver des communautés et à développer des entreprises.

« Le méta univers ressemblera à un hybride des expériences sociales en ligne d’aujourd’hui, parfois étendu en trois dimensions ou projeté dans le monde physique. Il vous permettra de partager des expériences immersives avec d’autres personnes, même lorsque vous ne pouvez pas être ensemble, et de faire des choses ensemble que vous ne pourriez pas faire dans le monde physique. C’est la prochaine évolution d’une longue lignée de technologies sociales, et elle inaugure un nouveau chapitre pour notre entreprise. »

D’après elle, Meta va au-delà des écrans 2D vers des expériences immersives comme la réalité augmentée et virtuelle pour aider à construire la prochaine évolution de la technologie sociale. Pour Zuckerberg, il est toujours question « d’unir les gens » dans ce « nouveau chapitre » où il promet de respecter la vie privée.

« Pour l’instant, notre marque est si étroitement liée à un seul produit qu’elle ne peut pas représenter tout ce que nous faisons aujourd’hui, et encore moins à l’avenir. Au fil du temps, j’espère que nous serons perçus comme une entreprise du métavers, et je veux ancrer notre travail et notre identité dans ce vers quoi nous tendons », dit le PDG.

La crise

Ce changement survient alors que la réputation de Facebook est entachée. Plus récemment par son ancien employer Frances Haugan qui l’a accusé d’être un danger pour la démocratie au nom du profit.

La scientifique des données et ancienne chef de produit partie du groupe en mai dernier, a déclaré que « Facebook est nuisible aux enfants, que Facebook sème la division et affaiblit nos démocraties ».

« Les dirigeants de la compagnie savent pourtant ce qu’il faudrait faire pour rendre Facebook et Instagram plus sûrs, mais ils ne feront pas ces changements parce qu’ils mettent leurs profits astronomiques avant le public », a-t-elle ajouté le 5 octobre devant le Sénat américain. C’était juste au lendemain d’une grosse panne qui a planté les services du réseau social pendant plusieurs heures.

Lire aussi : Les plateformes de Facebook affectées par une panne mondiale

Haugan a livré des déclarations accablantes sur ce qu’elle aurait observé au cours de ses deux années d’emploi dans la firme californienne. Mais « au cœur de ces accusations réside l’idée que nous privilégions les profits plutôt que la sécurité et le bien-être. Ce n’est tout simplement pas vrai », a rétorqué Mark Zuckerberg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *