IT Forum Cameroun : cinq thèmes majeurs ont marqué les participants

0
1129

(CIO Mag) – L’hôtel Mont Febe de Yaoundé a abrité, jeudi, la 4eme édition de l’IT forum Cameroun sur le thème « le facteur humain dans la réussite d’une transformation digitale d’entreprise, et cybersécurité : Enjeux pour le Cameroun. » Les nombreux participants à ce forum émettent des avis assez édifiants. Marcelle NGOUNOU, IT Project Assistant au sein d’Afroleadership et consultante en Gestion de Projet, trouve que la cybersécurité est un thème qui va de pair avec l’actualité des TIC. Car l’être humain est le maillon faible de la sécurité informatique. A cet effet, il doit être mis au cœur de tous procédés ou processus de sécurisation.

« La digitalisation, quant à elle, offre d’excellentes opportunités pour le développement socio-économique et la lutte contre l’incivisme fiscal et la corruption. Bien évidemment, j’apprécie l’initiative de Cio Mag, et souhaite que les conclusions soient mises à la disposition des décideurs ; je veux parler ici des politiques par ce que l’on s’est rendu que les politiques sont un facteur déterminant pour développement de l’économie numérique et la lutte contre la cybercriminalité a tous les niveaux; que Cio Mag multiplie de telles initiatives en faveur des politiques et du grand public », a-t-elle déclaré.

Les participants à la 4e édition de l'IT Forum Cameroun.
Les participants à la 4e édition de l’IT Forum Cameroun.

Une autre participante qui a gardé l’anonymat, parce que évoluant dans un groupe a Yaoundé, pense que les panélistes qui ont abordé la première partie du thème de ce jour, n’ont pas tout démontré parce que les sujets relevaient des politiques. Elle trouve dommage l’absence des structures nationales qui implémentent les politiques, le Ministère des Postes et Télécommunication, l’ANTIC, l’ART et tout ceux qui interviennent dans le processus de la cybersécurité. « Les explications des structures qui ont appuyé CIO Mag, nous ont éclairé sur plusieurs points de la cybersécurité. Je pense que c’est une belle initiative que Cio Mag prend depuis le 1er IT Forum de sensibiliser les politiques et le public », a-t-elle affirmé.

Pour sa part, Serge Cyril Bidzougou, chef d’agence Action finance d’Afrique, constate que le Cameroun a un léger retard dans les TIC. Selon lui, ce retard peut être comblé par la qualité et le potentiel humain dont dispose le pays. « Potentiel issu des instituts de formation comme l’IAI-Cameroun aussi les startup se plaignent sans relâche de l’absence d’accompagnement financier et c’est dans cet angle que notre structure de financement est prête pour leur être utile parce que notre politique, c’est d’encourager les projets de développement », assure-t-il.

Aurélien Xavier Payong, développeur Web et Mobile est très satisfait des travaux de ce 4eme forum. Il trouve que la présence de certains experts dans le domaine des TIC qui ont exposé ont été à la hauteur des thèmes qu’ils ont développé, parce que pour la plupart certains s’intéressent au problème des jeunes. L’aspect sécuritaire des données et le Mpaiement sont à remettre d’actualité surtout que la problématique de paiement mobile n’est pas trop développée sur le continent.

Ce quatrième IT Forum de Yaoundé a abordé les sous thèmes suivants : « Le Cameroun face aux enjeux de la formation de compétences du secteur numérique ; le Mpaiement: la conduite au changement, clé de voute de la transformation digitale ; Former, fidéliser et Maintenir les compétences aux niveaux local pour éviter la fuite des cerveaux ; et enfin, cybersécurité : vulnérable ou invulnérable: Comment la cybersécurité est elle perçue par les entreprises et les administrations camerounaises ».

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here