IT Forum Côte d’Ivoire 2015 : Mamadou Naon – « La forme du forum change complètement »

Mamadou Naon, président du Club des DSI de Côte d'Ivoire
Mamadou Naon, président du Club DSI Côte d’Ivoire

 

Le mix entre l’énergie et le numérique ou l’énergie numérique sera au cœur des échanges de la 7ème édition de l’IT Forum Côte d’Ivoire, prévue du 18 au 19 juin à la Maison de l’Entreprise d’Abidjan. A quelques jours de cet évènement qui mobilise les acteurs nationaux et internationaux aussi bien de l’énergie que du digital, Mamadou Naon, le président du Club des DSI ivoiriens, fait des éclairages sur les attentes, les innovations et les objectifs de cette rencontre, laquelle coïncide avec la célébration du 10è anniversaire de cette association. Entretien.


Cio Mag : Président, que revêt l’organisation de la 7ème édition de l’IT Forum Côte d’Ivoire pour le Club des DSI ?

Mamadou Naon : L’organisation de cette rencontre revêt un sens particulier pour le Club des DSI. Nous célébrons nos dix ans. Dix ans dans la vie d’une association n’est pas très significative, si l’on sait que des associations ayant la même vocation, existent depuis environ 40 ans. Nous pouvons citer le Club Informatique des Grandes Entreprises Françaises, CIGREF, cette association qui nous a inspiré avec ses 40 ans d’existence.

Cependant, dix ans en Afrique, particulièrement en Côte d’Ivoire, c’est un challenge qui se célèbre. Les entreprises ont connu des difficultés et les DSI font partie intégrante de l’organisation des entreprises.  Nous avions eu beaucoup de difficultés à organiser les événements du club, des contraintes à obtenir des ressources financières et déployer beaucoup d’effort pour mobiliser les DSI.

Malgré cela, nous avons survécu et nous sommes de plus en plus sollicités pour les différents événements portant sur les TIC. Nous sommes devenus les interlocuteurs privilégiés des instituts, comme l’International Data Corporation, IDC. Nous sommes en partenariat avec l’ESATIC (Ndlr : Ecole supérieure africaine des technologies de l’information et de la communication). Le ministère des Postes et des TIC nous accompagne dans nos initiatives. Nous sommes en train de jouer un rôle central entre le ministère des Postes et des TIC, les écoles, les instituts internationaux et les cabinets de conseils de référence. Aussi, la forme du forum change complètement. Organisation sur deux jours, remises de trophées pour les startups ivoiriennes,  key speakers internationaux attendus.

 

Cio Mag : En choisissant le thème « Transition énergétique et transformation digitale : quels enjeux pour la Côte d’Ivoire et l’Afrique », vous avez certainement des objectifs à atteindre. Quels sont-ils ?
M. N : Nous comptons mettre en évidence les axes importants du développement du numérique en Côte d’Ivoire. Des explications des fondamentaux, les démarches, les outils et plateformes qui matérialisent le développement numérique. Nous parlerons de Big data, de Cloud services, de mobilité, de l’internet des objets, le m-commerce, et autres. Des prestataires viendront  nous présenter concrètement comment ces plateformes numériques fonctionnent et leurs apports aux entreprises et structures de l’administration. Pour adapter la question à notre réalité, il est important de parler de la disponibilité de l’énergie. Le numérique requiert la disponibilité d’énergie. Nous voulons associer le ministère des Mines et Energies pour mieux comprendre la politique énergétique de la Côte d’Ivoire.

 

Cio Mag : Comment comptez-vous capitaliser les acquis de ce forum pour contribuer à l’amélioration de la gouvernance énergétique en Côte d’Ivoire?
M. N : Nous comptons capitaliser les acquis de ce forum à travers l’adoption d’une plateforme de collaboration avec des partenaires de choix, Club DSI, GOTIC, CGECI et le Ministère des Postes et des TIC.

 

Cio Mag : L’IT Forum Côte d’Ivoire est à sa 7è édition, quel bilan faites-vous des rencontres précédentes?

M. N : Les éditions précédentes ont été des succès. Nous avons pu organiser ces forums et nous avons amélioré l’organisation, les interventions et les rapports mis à disposition.

 

Cio Mag : Combien de visiteurs attendez-vous cette année?
M. N : Nous attendons autour de 250 visiteurs.

 

Cio Mag : Votre message à l’endroit des DSI et des professionnels du secteur des TIC ?
M. N : Chers DSI ou Directeur de l’innovation numérique, nous comptons sur chacun pour vous mobiliser et vous impliquer à ce forum qui célèbre les 10 ans de notre association.

 

Entretien réalisé par

Anselme AKEKO – Abidjan

 

Anselme AKEKO

Responsable Editorial Cio Mag Online

Journaliste économie numérique. Passionné de web journalisme, Anselme Akéko est Responsable Editorial Cio Mag Online et Correspondant en Côte d'Ivoire.
En savoir plus
WhatsApp : +225 05 55 46 49 94

View All Posts