La candidature du président Paul Biya sur Twitter

0
1749

C’est sur son compte Twitter que le président Paul Biya annonce sa candidature pour les élections présidentielles du 7 octobre prochain

(CIO Mag) – Ce vendredi 13 juillet, peu avant midi, le président Paul Biya a surpris plus d’une personne. Les internautes en navigant sur les réseaux sociaux sont tombés net sur ce message : « Chers compatriotes du Cameroun et de la diaspora, conscient des défis que nous devons ensemble relever pour un Cameroun encore plus uni, stable et prospère. J’accepte de répondre favorablement à vos appels pressants. Je serai votre candidat à la prochaine élection présidentielle ».

Le « Oui » du président Paul Biya n’est pas un fake news, c’est vrai, c’est une réalité, le président sortant du Cameroun a annoncé sur son compte twitter avec 43 mots seulement sa candidature à la prochaine élection présidentielle du 7 octobre 2018. L’on constate par cette annonce que Paul Biya a utilisé les réseaux sociaux pour répondre à l’appel des militantes et militants de son parti le Rassemblement démocratique du peuple camerounais -RDPC.

C’est dans l’aire du temps, internet et les réseaux sociaux avec les fake news sont le terrain de prédilection pour faire diffuser de vraies-fausses informations. Mais ici, on comprend aisément que le président Paul Biya en s’arrimant aux NTIC a refusé de faire la sourde oreille face aux appels des militantes et militants de son parti le RDPC, au pouvoir depuis le 6 novembre 1982.

Choisissant une communication à la mode Twitter, c’est innovant. C’est un buzz. Cela relève de l’inédit. Toute la toile s’est littéralement embrasée à la vitesse de propagation sur cette annonce sur les diverses plateformes. Comme tous les autres candidats, à cette date là, il avait encore une dizaine de jours pour se déclarer, mais l’on voit bien qu’il aura eu seulement 4 jours après la convocation du corps électoral en coupant court une certaine attente grandissante autour de sa position. En portant son choix sur son compte Twitter pour faire cette annonce, le désormais candidat devient ainsi androïde. Comme il avait dans son traditionnel message à la jeunesse camerounaise le 10 février 2018, trouvé la formule juste pour interpeller cette génération dite « tête baissée » à laquelle il se contentait de relever qu’il ne faut pas être des followers passifs.

Les professionnels de la communication politique en ligne « 1 Enterprise1 application et Just consulting & Communication Network » que nous avons approchés apportent des solutions fiables de manière à remporter haut la main toute campagne. A l’exemple de Barack Obama et Donald Trump aux Etats-Unis, et Emmanuel Macron en France qui ont travaillé avec les réseaux sociaux pendant leur campagne, ils n’ont pas assez utilisé durant leur campagne leur compte Twitter, pour la simple raison « contrairement à ce que les gens croient savoir, les comptes Twitter sont des réseaux réservés et utilisés par une certaine catégorie de personnes. Le compte Twitter n’est pas accessible au grand public comme Facebook et Whatsap où la visibilité est plus forte. Celle de Twitter n’est pas assez large et grande comme les autres réseaux sociaux », explique Désiré Mebenga, promoteur de cette nouvelle application.

« Toutefois, si l’équipe de campagne du président Paul Biya pense qu’avec son compte Twitter il touchera au moins 60% de la jeunesse camerounaise âgée de moins de 25 ans ou de 18 ans et plus, c’est bien possible que son message ne soit pas assez répandu là où il faut et à temps », ajoute Désiré Mebenga.

C’est claire la jeunesse reste et demeure la cible prioritaire. Tout comme la diaspora camerounaise qui veut légitimement prendre part à l’évolution de la vie nationale. Cette diaspora entretien des relations avec leur pays –le Cameroun. A travers les réseaux sociaux qui abolissent au passage les frontières et toute distance, on est droit d’attendre atteindre le maximum de personnes qui n’hésiteront de croire à votre message. Le Tweet présidentiel est renforcé par le souci de concision qu’impose l’écriture digitale, ainsi on peut cerner le projet de Paul Biya au moment où il veut briguer un nouveau bail au palais d’Etoudi par un fort suffrage de ses compatriotes.

« En choisissant les médias sociaux, le président Paul Biya a voulu échapper aux médias classiques. D’abord la presse écrite qui ne paraîtra que le lundi. Les médias audiovisuels vont traiter en breaking news. Monsieur Paul Biya annonce sa candidature le jour où il reçoit le président de la Commission de l’Union Africaine ; ça donne du volume et relais parce que nous avons dans Twitter, Facebook etc les idiots utiles de l’information qui vont assurer le relais de l’information », explique le Pr –sénateur Daniel Anicet Noah, enseignant à l’école de journalisme de Yaoundé.

En tout cas depuis le 13 juillet dernier, le compte du président Paul Biya ouvert en mai 2011, présente à ce jour que le message d’annonce de sa candidature est partagé et commenté par un nombre en légère croissance. Son compte après 10h, heure de la mise en ligne sur Twitter a connu un peu plus de visiteurs, le nombre est passé de 328 000 à 329 400 et 1100 abonnés Twitter Paul Biya en quelques heures seulement.

Jean-Claude NOUBISSIE, Cameroun

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here