L’Afrique totalisera 51 millions d’abonnés à la télévision payante d’ici fin 2026

Le secteur audiovisuel africain connaîtra sur les cinq prochaines années à partir de 2021, des changements notoires aussi bien au niveau des abonnés de la télévision payante que des opérateurs. Le cabinet américain Digital TV Research en a donné toutes les précisions dans son dernier rapport.

(CIO Mag) – En Afrique, la télévision traditionnelle entame son déclin au profit de la télévision payante dont l’accès aux chaînes est assujetti à une commercialisation, par abonnement ou par paiement à la séance selon le principe de la vidéo à la demande. Le dernier rapport du cabinet Digital TV Research indique que l’Afrique connaîtra 17 millions d’abonnés supplémentaires à la télévision payante dans la période allant de 2021 à 2026.

Conclusion : fin 2026, le continent totalisera 51 millions d’abonnés en faveur de la télévision payante. Cette augmentation sera effective grâce au dynamisme des marchés nigérians et sud-africains. Digital TV Research les crédite d’apporter respectivement 11 millions et 9 millions de nouveaux abonnés.

A part les révélations sur les changements que connaîtront les marchés en Afrique, l’étude a également déterminé les opérateurs. En tête, viennent le chinois StarTimes et l’imposant groupe MultiChoise. Alors que le premier affichera une croissance de 10,11 millions d’abonnés, « Multichoice comptait 15,51 millions d’abonnés sur la plate-forme de télévision par satellite DStv et la plate-forme de TNT GOtv à la fin de 2020. Ce total passera à 19,67 millions d’ici 2026, avec un ralentissement marqué de la croissance de la télévision par satellite », révèle Simon Murray, analyste principal chez Digital TV Research.

Le français Vivendi, grâce à ses plateformes Canal Plus et Easy TV engrangera une croissance de 7,9 millions d’abonnés.

Michaël Tchokpodo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here