Le Bénin évalue l’état de sa préparation au commerce électronique

0
542
Photo d'ensemble des officiels après la cérémonie d'ouverture des travaux

(Cio Mag) – Le gouvernement béninois a sollicité l’appui du programme de la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED) pour procéder à l’évaluation rapide de l’état de sa préparation au commerce électronique.

Le Bénin s’aligne aux côtés du Niger et du Mali pour évaluer l’état de sa préparation au commerce électronique. Le pays ambitionne de devenir une plateforme stratégique des e-services en Afrique et, se positionne au rang de 4ème Etat de l’espace Uemoa à réaliser cette évaluation ; après le Burkina-Faso, le Sénégal et le Togo. Au total, 18 évaluations ont déjà été effectuées sur les 30 sollicitées parmi les 47 pays les moins avancés.

Cécile Barayre Elshami, économiste en charge du Programme des évaluations rapides sur le commerce électronique à la CNUCED fait un diagnostic de la situation. « On observe aujourd’hui un écart entre les économies qui ont su tirer parti de la digitalisation et celles qui n’ont pas encore les capacités technologiques, politiques et humaines pour y participer pleinement. Alors que 70% de la population des économies développées achètent des biens et des services en ligne, moins de 2% le font dans les pays les moins avancés. »

Une vision claire et concise

Selon des statistiques de 2018, « seulement 12% des béninois ont une connexion mobile à haut débit. » Pour améliorer ce taux de connectivité et favoriser le commerce électronique, la CNUCED met ses 20 années d’expérience au profit du Bénin pour diagnostiquer son secteur du commerce électronique, analyser ses forces et faiblesses, et proposer des recommandations.

« Nous souhaitons que toutes les parties prenantes échangent avec l’appui du programme de la CNUCED sur les principaux défis rencontrés pour le développement du commerce électronique et des opportunités qu’offre le numérique pour le Bénin dans ce domaine. Ces discussions et les enquêtes en ligne qui ont précédé donneront une vision claire et concise concernant les obstacles identifiés ainsi que des recommandations qui permettront au gouvernement béninois de formuler les stratégies nécessaires pour avancer dans le développement du numérique en général, et celui du commerce électronique en particulier », a estimé Aurélie Adam Soulé Zoumarou, Ministre du numérique et de la digitalisation, au lancement des travaux ce mardi 08 octobre à Cotonou.

Domaines d’intervention

Six axes prioritaires feront l’objet de cette évaluation à savoir : les stratégies et politiques nationales sur le e-commerce, les infrastructures et services TIC, la logistique et la facilitation du commerce, les solutions de paiement, le cadre juridique et règlementaire, le renforcement des compétences en TIC, et l’accès au financement, notamment pour les Petites et Moyennes Entreprises (PME).

Les travaux, une fois effectués ; le Représentant de la Ministre de l’industrie et du commerce espère que les résultats permettront de « doter le Bénin d’une stratégie pour le commerce électronique, de faciliter l’intégration des activités des opérateurs économiques béninois dans le commerce électronique, d’accompagner la digitalisation des produits « made in Benin », et de faire en sorte que les femmes et les jeunes exploitent au mieux le commerce électronique pour augmenter leurs revenus. »

Michaël Tchokpodo
, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here