RDC : le gouvernement engagé dans la réduction de la fracture numérique

(IO MAG) – Conjuguer le numérique au futur, c’est construire des infrastructures technologiques mais surtout faciliter l’accès aux services de télécommunications pour l’ensemble des populations. Inscrit dans cette logique, le gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) prépare, avec l’appui de la Banque mondiale, le Projet Central African Backbone (Projet CAB5) dont l’objectif principal est de contribuer à l’augmentation effective de la connectivité au niveau régional.

Ce faisant, il s’engage dans une politique sectorielle visant à réduire la fracture numérique et faire des TICs le fer de lance de sa croissance économique. Selon un rapport rendu publique par la Banque mondiale, le projet CAB5 vise également d’autres points importants pour booster le développement des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de Communication (TIC) en RDC.

Il précise, par ailleurs, que la mise en œuvre de certaines activités du projet (CAB5) pourrait exiger l’application de certaines politiques opérationnelles de protection environnementale et sociale, en particulier la PO 4.10 relative aux Populations Autochtones.

Anselme Akeko

Anselme Akeko

Journaliste spécialisé en économie numérique, télécoms-mobilité, mobile money, cybercriminalité, financement start-up, inclusion numérique et financière et transition digitale. Passionné de web journalisme, il est correspondant de Cio Mag en Côte d'Ivoire.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *