Le Parc des technologies numériques va hisser le Sénégal au rang de hub d’innovation en Afrique

D’ici à fin 2021, le Sénégal veut pouvoir boucler la construction de son Parc des technologies numériques (PTN), premier Parc IT aux standards internationaux du pays érigé sur 25 hectares à Diamniadio, le nouveau pôle urbain.

(CIO Mag) – Le Sénégal veut rester une destination privilégiée en Afrique subsaharienne pour l’investissement dans les Tic. Cette volonté de maintenir le leadership en matière d’innovation s’affiche à travers la mise en œuvre des projets structurants de la stratégie nationale de l’économie numérique « Sénégal numérique 2025 (SN2025) », à l’instar du Parc des technologies numériques, une infrastructure aux allures innovantes et à vocation de stimuler l’économie de la connaissance en Afrique.

D’un coût global de 46 milliards de francs Cfa, ce projet sera réalisé aux normes internationales. A cet effet, il est envisagé la construction et l’équipement de trois tours 100% tech réservées aux entreprises Tic. Elles seront dotées d’un Centre Business process outsourcing, un Data center certifié Tiers 3, un Centre de production audiovisuelle et de contenus multimédias, un Centre de formation, un Centre d’innovation et un Centre d’études et de recherches. Le Parc des technologies numériques bénéficiera également d’un aménagement en bois et d’une indépendance énergétique en énergie solaire.

« Maintenir sa position de pays leader »

Grâce à son standing, il mettra à disposition des salles de réunion, des locaux polyvalents équipés, des bureaux prêts à l’emploi, un centre résidentiel pour des hébergements de courte durée, etc. « À travers ce Parc, le Sénégal compte maintenir sa position de pays leader, innovant dans le domaine de l’économie numérique en Afrique subsaharienne, en attirant les investissements pour la transformation structurelle de notre économie », confie Bassirou Abdou Bâ, Ingénieur en informatique et Coordonnateur du projet au média local lesoleil.sn.

Pour lui, « le Parc des technologies numériques vise à accroître la contribution des Tic à la croissance économique, aux investissements directs étrangers et à l’innovation avec un accent particulier sur la création d’emplois. A travers la diffusion du numérique dans les secteurs prioritaires, le Parc des technologies numériques sera un accélérateur du développement du secteur privé local dans les technologies. » Via ce projet, au total, 100 mille emplois directs et indirects seront créés en faveur de l’écosystème numérique et des talents sénégalais.

Contribuer à la création de richesse

Lancé en décembre 2019, les travaux de construction du PTN se poursuivent encore mais déjà suscitent des espoirs au regard des missions à lui assignées. Il est appelé entre autres à créer une plateforme pour des solutions innovantes pour l’e-gouvernement dans les secteurs de développement tels que la santé, l’éducation, l’agriculture, etc., et à améliorer la recherche, le développement et l’esprit d’entreprise dans le domaine des Tic.

Quels bénéfices pour les entreprises et les startups ? « Du point de vue des infrastructures, [il y a] des services avancés en « Cloud » via le Data center (du « SaaS » au « IaaS » via le « PaaS ») qui facilitent le travail des entreprises Tic pour le stockage, l’hébergement ou les espaces virtualisés facilitant le développement de leurs applications, rassure le Coordonnateur du projet. Concernant les startups, nos jeunes créateurs et entrepreneurs ne seront pas en reste et vont bénéficier des infrastructures du Parc des technologies numériques à travers le centre d’innovation. » Au-delà de tout, le Sénégal compte prendre une part active dans  les 100 milliards de francs Cfa que va générer l’économie numérique en Afrique d’ici à 2025.

Michaël Tchokpodo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here