Le Togo condamné pour avoir coupé Internet en 2017

(Cio Mag) – La cour de justice de la CEDEAO a condamné, jeudi 25 juin 2020, le Togo pour la coupure d’Internet du 5 au 10 septembre 2017, puis du 19 au 21 septembre 2017 lors des manifestations politiques. Une plainte avait été déposée par sept ONG.

Selon la décision rendue par le tribunal régional de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les autorités togolaises ont « violé le droit à la liberté d’expression en coupant internet lors des manifestations de l’opposition en 2017 ».

Ces coupures étaient intervenues en pleine crise sociopolitique dans le pays. En attendant une notification de cette décision à l’Etat, les  plaignants et activistes célèbrent « une victoire pour toutes les personnes au Togo », a déclaré Amnesty International Togo, une des entités ayant porté plainte contre l’Etat togolais.

Souleyman Tobias

Tobias carlos

Souleyman Tobias

Journaliste multimédia. L’Opendata, la transformation digitale et la cybersécurité retiennent particulièrement mon attention.

View All Posts

0 comments on “Le Togo condamné pour avoir coupé Internet en 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *