LIFI LED, une réponse aux défis de la couverture internet et de l’électrification

0
1051
Ange Frédérick Balma, CEO de Lifi Led lors d'une présentation à Brahimakro.

Lifi Led Côte d’Ivoire relève le défi de l’électrification et de la couverture internet en Afrique. La start-up fournit les besoins en connectivité à l’internet mobile, en tirant parti du Lifi.  Cette technologie transmet des données à la vitesse de la lumière générée par le LED, et produit une connexion internet trente fois plus rapide que le Wifi.

Lancée en 2014, Lifi Led a été fondée par l’Ivoirien Ange Frédérick Balma, ingénieur Informatique et Réseaux. Sur fonds propres, il a installé son premier pilote fonctionnel, en 2017, dans le village de Drongouiné, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire. Entre 500 et 700 connexions quotidiennes sont enregistrées, auxquelles il faut ajouter celles des populations environnantes (agriculteurs, fermiers et écoliers), qui viennent se connecter aux contenus hors ligne. Les subventions et les financements atteignent 50 millions FCFA. A ce jour, la start-up compte plus de 33 000 utilisateurs répartis dans cinq pays (y compris le Burkina Faso et la République Centrafricaine). La solution sera bientôt déployée dans trois autres pays, le Niger, la Mauritanie et le Congo.

En 2019, l’entreprise a réalisé 340 millions FCFA de chiffre d’affaires. Son business model, basé sur la vente de services prépayés pour la consommation d’électricité, d’Internet et de contenu, est actuellement au stade de commercialisation. Il consiste à fournir au continent africain une connexion Internet et une électricité basée sur le solaire, qui soit peu coûteuse et qui respecte de l’environnement.

Paru dans CIO Mag N°65 Juillet – Août 2020,  téléchargez le PDF complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here