Lutte contre la désinformation sur la Toile : Facebook passe à l’offensive

0
851
Mark Zuckerberg, CEO et fondateur de Facebook.

(CIO Mag) – Le réseau social de Mark Zuckerberg se montre décidé à faire face aux « fake news ». Facebook s’allie avec plusieurs universités, organisations caritatives et entreprises pour lancer un fonds de recherche dans le domaine. « C’est un problème de société que nous ne pouvons pas régler seuls », explique une ancienne présentatrice vedette de CNN, Campbell Brown, recrutée par la plateforme début 2017 pour s’occuper des partenariats avec les médias. A en croire Lemonde.fr, le programme baptisé « News Integrity Initiatives » va être initialement doté d’une enveloppe de plus de 13 millions d’Euros. D’autres organisations annoncent qu’elles se joignent au combat. C’est le cas de la Fondation Ford et Mozilla, le concepteur du navigateur Internet Firefox qui participent également au financement. Le site du journal Le Monde informe aussi que c’est un professeur réputé de l’école de journalisme de l’Université publique de de New York, Jeff Jarvis, qui dirigera le projet. ce dernier se dit enthousiasmé à l’idée de conduire les travaux. Mais selon lui, il faut d’abord bien cerner le problème avant d’aller plus avant. Monsieur Jarvis révèle que d’autres universités comme l’école de journalisme de Science Po Paris et la London School Of Economics vont vont faire partie de ceux qui mèneront les recherches. En plus de l’appui financier, il souhaite que Facebook mette aussi à contribution son expertise pour « aider les journalistes à mieux appréhender les réseaux sociaux ou encore des données pour faciliter le travail de recherche ».

Ce n’est pas la première fois que Facebook décide de lutter contre les fausses informations sur Internet. En 2016 déjà, le réseau social avait exclu les faux sites d’actualité qui se font passer pour des médias reconnus de sa plateforme publicitaire. L’entreprise a aussi collaboré avec des médias et des organismes spécialisés dans la vérification d’informations. Aussi, les utilisateurs se sont vu donner la possibilité de signaler les articles qui à leurs yeux paraissent mensongers. Récemment, Facebook a pris part à l’initiative Cross Check avec Google et dix-sept médias français dont Le Monde en perspective de la présidentielle française.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here