M-Kopa, le pari africain sur l’Offgrid

0
641
Jesse Moore et Nick Hughes, co-fondateur de M-Kopa Solar

En 2012, lorsqu’ils lançaient leur service d’électricité pour les consommateurs à faible revenu et hors réseau, les fondateurs de M-Kopa ne prévoyaient pas une croissance aussi rapide au Kenya. Jesse Moore et Nick Hughes, les co-fondateurs de M-Kopa (avec Chad Larson), ont conçu un système d’énergie constitué d’un panneau solaire et d’une batterie, reliés par un câble solaire. Il est couplé à des micro-paiements électroniques. L’installation à domicile coûte 30 dollars. A ce jour, il fournit de l’électricité à plus de 3 millions de personnes, dans plus de 600 000 foyers d’Afrique de l’Est, au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie. Grâce à la lumière produite, les enfants peuvent doubler leur temps d’études après l’école.

Ouvert à d’autres services de paiement comme PayPal, le dispositif génère l’historique des crédits que les ménages peuvent utiliser pour acheter des biens et des services. Le financement des études des enfants en fait partie. L’impact de M-Kopa sur le secteur Offgrid est aussi économique. L’entreprise, qui compte 850 employés sur l’ensemble de ses marchés, a dû réduire son effectif de 18% fin 2017. M-Kopa est également responsable de plus de 100 emplois techniques au Kenya. C’est donc un moteur technologique important pour le pays.

Pour l’heure, les promoteurs souhaitent faire profiter des dizaines de millions de personnes supplémentaires des bénéfices de cette innovation, dans d’autres pays où M-Kopa sera présent pendant des décennies.

Paru dans CIO Mag N°65 Juillet – Août 2020,  téléchargez le PDF complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here