Makhtar Diop, Vice-président de la Banque mondiale : « Les appuis budgétaires pour le digital sont au centre des débats avec les pays partenaires »

0
2081
Makhtar Diop, Vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures.

En marge du forum Digital Moonshot Africa, qui a eu lieu à Washington, le 12 avril, CIO-Mag a interviewé Makhtar Diop, Vice-président de la Banque mondiale pour les infrastructures, dans le cadre des Spring Meeting. Dans cet entretien, nous évoquons avec lui les enjeux du Digital Moonshot. Et recueillons son expertise sur les caractéristiques des Partenariats publics privés dédiés au déploiement des infrastructures et des Start-up en Afrique, ainsi que sur l’accès aux financements et aux compétences.

Propos recueillis par Mohamadou Diallo

CIO-MAG : Au lendemain du Digital Moonshot Africa, quelles sont vos impressions ?

Makhtar Diop : Cet événement a suscité un réel engouement et a fait l’unanimité. Le Moonshot est l’un des événements phares des assemblées annuelles de printemps coorganisées par la Banque Mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI). Nous avons accueilli des acteurs incontournables, comme l’Union africaine, ainsi des ministres africains et des bailleurs de fonds. Tout a été mis en œuvre pour que cette rencontre soit un succès plein et entier.

Je suis pour ma part convaincu que le développement du digital participe d’une volonté portée par l’ensemble des Etats de la région. La question du digital occupe une place prépondérante dans tous les pays émergents d’Afrique. Pour preuve, au cours de sa mandature à la tête de l’Union Africaine (UA), le Président rwandais Paul Kagamé en a fait sa priorité. Et le Premier Ministre égyptien, dont le pays vient de prendre la présidence tournante de l’UA, m’a confirmé que le développement du numérique sera au premier rang des préoccupations.

Il vous reste 95% de cette interview à lire dans CIO Mag N°57 Avril/Mai 2019, disponible sur commande.

BIO EXPRESS Makhtar DIOP

Vice-Président de la Banque mondiale pour les infrastructures Ministre sénégalais de l’Economie et des finances de 2000 à 2001, Makhtar Diop occupe, depuis 2018, un poste stratégique dans les secteurs de l’énergie et des industries extractives, des transports et du numérique, du financement des infrastructures et des partenariats public-privé (PPP). Il est chargé de l’élaboration des stratégies visant à réduire le déficit en infrastructures des économies en développement et émergentes.

Economiste de renom, Makhtar Diop est diplômé des universités de Warwick et de Nottingham en Angleterre. Il a occupé, durant six ans, les fonctions de vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique. Et a promu, via la BM, 600 projets. Il a aussi supervisé le versement de 70 milliards de dollars à l’Afrique subsaharienne. Ce montant exceptionnel a permis de relever les défis pressants du développement dans la sous-région.


 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here