Maroc : l’OFPPT compte investir les métiers du digital et de l’IA

(Cio Mag) – L’Office national de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) compte investir les métiers du digital et de l’intelligence artificielle. L’institution doit recruter le 14 janvier 2020 une assistance technique afin de l’accompagner dans le développement d’une offre de formation dans les métiers du digital et de l’intelligence artificielle.

Un besoin de plus en plus palpable

Le projet s’inscrit dans le cadre du plan de développement de l’OFPPT qui prône une ouverture sur de nouveaux métiers afin d’élargir son offre de formation et satisfaire tous les professionnels notamment dans les secteurs du digital-offshoring, la santé, la pêche, l’agriculture et les services à la personne. «L’usage des technologies de l’information et de la communication est un facteur essentiel pour l’émergence de la société du savoir qui contribue activement au développement humain, à l’amélioration de la cohésion sociale et à la croissance de l’économie nationale», explique le management de l’Office.

Pour ce dernier, l’enjeu pour le Maroc dans les TIC dans les années à venir est non seulement de pérenniser les avancées déjà réalisées, mais surtout de permettre au pays de renforcer sa position dans l’économie mondiale, via une intégration amplifiée et largement diffusée des TIC au niveau de toutes les parties prenantes (État, administrations, entreprises et citoyens). Le constat de l’OFPPT porte sur la forte croissance de l’usage du digital, qui génère un besoin important en main d’œuvre qualifiée pour accompagner les entreprises qui opèrent dans ce secteur. Ainsi, l’offre à mettre en place portera sur les métiers de l’infrastructure digitale et l’e-commerce, le big data et l’informatique décisionnelle. Par ailleurs, L’Office compte développer en plus une plateforme en ligne pour dispenser les cours en distanciel.

Consolider les avancées réalisées

«Le monde du digital est en perpétuelle évolution. D’où la nécessité de créer des formations dans de nouveaux métiers qui étaient jusqu’aujourd’hui inexistants», précise l’Office. L’institution, qui cite des données du cabinet d’étude américain IDC, indique que le marché marocain des services professionnels pour les technologies de l’information a connu une croissance moyenne de 10,3% en 2017. Le secteur emploie environ 58.000 salariés et compte plus de 50.000 entreprises. Il contribue de ce fait à hauteur de 7% du PIB national.

Zakaria GALLOUCH

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here