Nigéria : la Justice en phase de numérisation

0
897
Aloma Mariam Mukhtar, la présidente de la Cour suprême du Nigeria.
Aloma Mariam Mukhtar, la présidente de la Cour suprême du Nigeria.

 

Dans le but d’améliorer la transparence et d’accélérer le processus judiciaire sur l’ensemble du territoire fédéral, le système judiciaire nigérian a décidé de dématérialiser ses démarches administratives. Ce qui aboutira, dans un futur proche, à l’installation d’une «Cour de justice solide totalement automatisée», à en croire les propos de Me Aloma Mariam Mukhtar, la présidente de la Cour suprême du Nigeria, cité par Afriqueitnews. Vu le nombre d’affaires soumises à la sagacité des juges, c’est une évidence de dire que l’introduction des technologies de l’information et de la communication (Tic) dans la gestion de l’appareil judiciaire fait pointer à l’horizon des lendemains qui chantent. D’autant que l’objectif visé par la dématérialisation des procédures judiciaires est de remplacer un système actuellement composé principalement de tâches manuelles, par une technologie conçue pour le cadre judiciaire nigérian. Ainsi, les avocats pourront, par exemple, classer leurs cas en ligne. Sans compter le fait que ceux-ci verront leur fardeau également alléger grâce à l’instauration d’un système automatisé. De quoi réjouir le Président du JITPOCOM (Judicial Information Technology Policy Committee), Justice Kashim Zannah. Qui voit à travers ces technologies, pas encore fonctionnelles, un puissant vecteur d’amélioration de l’administration de la justice dans l’ensemble des Etats du Nigéria.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here