« Notre engagement pour le Free roaming est total », Abayeh Boyodi, directeur général ART&P

0
834
Abayeh Germain Boyodi, directeur général de l’ART&P.

A peine l’IT Forum Togo 2018 referme ses portes que Lomé, la capitale togolaise, accueille deux autres événements internationaux de haut niveau dans le secteur des communications électroniques. Il s’agit de la rencontre d’évaluation du protocole Free roaming dans l’espace ouest africain qui se tient les 23 au 24 juillet 2018 et de la réunion du Conseil Africain des Régulateurs (CAR) de l’initiative Smart Africa prévue du 25 au 27 juillet 2018. Ces événements successifs à Lomé attestent de la vitalité de l’engagement du Togo à travailler pour bâtir un écosystème numérique au service de nos populations. C’est un engagement renouvelé qui a été renforcé en janvier 2017, date à laquelle l’Autorité de Réglementation du secteur de Postes et de Télécommunications (ART&P) a officiellement adhéré à l’initiative des chefs d’Etat dans le cadre de l’initiative Smart Africa.

C’est légitimement que nous sommes heureux d’accueillir nos pairs de l’Afrique de l’Ouest, membres du protocole Free roaming à Lomé, pour faire le point sur la mise en œuvre des recommandations de Dakar et de Conakry.

Si nous avons rejoint le protocole Free roaming en cours de route, il n’est pas superflu de rappeler l’apport décisif que l’ART&P a apporté pour l’accélération de la mise en œuvre des engagements pris par les Etats membres. Pour rappel, le Togo a été le premier pays à soumettre les prix harmonisés suite à la réunion de Dakar de mars 2017. Nous nous réjouissons aujourd’hui  de l’évolution appréciable de ce processus qui a atteint une certaine maturité nécessitant  ainsi que des accords bilatéraux soient signés entre tous les opérateurs de télécommunications mobile des Etats membres.

Le protocole Free roaming est un projet noble digne d’être fortement encouragé car il traduit la « volonté d’une intégration pour un marché commun des télécommunications et TIC exprimée par les Chefs d’Etat à travers l’Alliance Smart Africa ». Une intégration qui vise à faciliter la mobilité des populations avec des mesures courageuses comme la suppression des surtaxes sur les appels internationaux, la réception gratuite des appels en roaming mais aussi une forte baisse des tarifs des appels émis en roaming dans l’espace ouest africain ; une coopération des opérateurs de télécommunications de tous les pays de la zone. Le Free roaming est un véritable outil de coopération sud-sud qui se met progressivement en place et qui vise à terme la suppression totale de tous les frais supplémentaires en roaming à l’instar de l’expérience de l’Union européenne.

L’hésitation, la recherche effrénée du bénéficie ou encore la peur des outils innovants ne feront que freiner notre élan de compétitivité sur la chaine internationale. Fédérons donc nos forces !

L’ART&P du Togo est une cheville ouvrière du Conseil Africain des Régulateurs (CAR) de l’initiative Smart Africa. Dans l’humilité, il nous plait de rappeler avec fierté  que le Togo n’a ménagé aucun effort dans la mise en place du cadre juridique de cet organe essentiel au développement du secteur des communications électroniques sur le continent africain. Notre détermination au sein du Conseil Africain des Régulateurs  est de contribuer à mettre en œuvre les principaux projets, notamment :

  • l’élaboration d’un projet de Résolution sur l’itinérance et les communications internationales au sein de l’espace Smart Africa ;
  • la réalisation du projet Réseau Africain Unique (RAU) ;
  • l’harmonisation des politiques et des cadres réglementaires des TIC et télécommunications en Afrique.

Nous avons un défi d’agilité, et cette adaptation rapide est le seul moyen de créer un environnement propice aux investissements et donc à l’innovation. Il n’est plus à démontrer que le Togo a décidé d’être dans le peloton de tête, de prendre le lead, à travers divers projets innovants exécutés par le  ministère chargé de l’économie numérique, sous la haute impulsion du Chef de l’Etat, son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE.

L’ART&P veille ainsi au  respect des engagements souscrits vis-à-vis de nos partenaires.

Notre engagement pour le Free roaming en Afrique de l’Ouest est total. Raison pour laquelle nos pairs n’ont pas hésité à confier à notre pays, l’organisation de cette deuxième réunion d’évaluation après celle de Conakry tenue en août 2017.

Notre satisfaction sera de constater qu’à l’issue de cette rencontre de Lomé, l’essentiel des recommandations du protocole Free roaming soit adopté par tous les Etats membres. Aussi, serions-nous heureux d’enregistrer l’adhésion des autres pays de l’Afrique de l’Ouest à cet élan sous régional pour lequel le Règlement de la CEDEAO relatif à l’itinérance internationale, constitue d’ailleurs un cadre favorable.

L’Autorité de Réglementation des secteurs de Postes et de Télécommunications du Togo (ART&P), en ce qui la concerne,  est d’ores et déjà prête, sous l’autorité du Ministère des Postes et de l’Economie Numérique, à mettre tout en œuvre, pour que ces deux  grandes rencontres internationales permettent  d’enregistrer des avancées notables dans la mise en œuvre du protocole Free roaming et des projets de l’initiative Smart africa.

A très bientôt à Lomé !

Par Abayeh Boyodi, directeur général de l’ART&P

Le Titre est de la Rédaction

Retrouvez cette Tribune ART&P dans le Dossier Spécial publié dans CIO Mag N°53 de Juillet/Août 2018, disponible sur commande

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here