Poste sénégalaise : le numérique au cœur du dispositif de relance

La rémunération du service public de la Poste est passée à 3,1 milliards à 6,7 milliards FCfa en 2023. Un jalon important d’une relance qui va s’appuyer sur le numérique.

(Cio Mag) – Depuis plusieurs années, la société nationale la Poste vit des heures difficiles. Mais l’Etat du Sénégal semble décider à sauver cette entreprise. En plus d’un nouveau directeur général, la Poste voit sa rémunération du service public pour l’année 2023 passer à 6,7 milliards de FCfa. Du simple au double.

Selon son Dg, Mouhamadou Diaïté, dans cette dynamique de ramenée, un Plan Stratégique d’Expansion (Pse) de La Poste est en cours d’élaboration. « Il est bâti autour de la transformation digitale, de la maitrise des coûts, le développement des compétences et de la réforme de la gouvernance institutionnelle et administrative », a-t-il dit.

Pour le ministre de la communication et de l’économie numérique, Moussa Bocar Thiam qui y effectuait une visite, la Poste doit focaliser toute sa stratégie au cœur du numérique ».

Toujours dans cette dynamique de relance, les autorités travaillent à transformer Postefinance, filiale financière de la Poste sénégalaise, en banque postale. La structure va devenir carrément une banque commerciale avec un agrément de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’ouest (Bceao). Une démarche qui permettra à l’entité de faire entrer des recettes et des bénéfices à la Poste confrontée à une situation financière très délicate depuis plusieurs années avec une baisse de ses revenus.

Mamadou Diop

Correspondant au Sénégal

View All Posts