Présidentielles en RDC : les USA et l’UE demandent le rétablissement du réseau Internet

0
724
Airtel RDC. Archive CIO Mag

(CIO Mag) – La République Démocratique du Congo (RDC) a ordonné la coupure d’Internet au lendemain de la présidentielle dont on attend encore les résultats provisoires. Une situation qui est loin de rassurer les observateurs, les populations, mais également la communauté internationale. Dans un communiqué conjoint, les Etats-Unis de Donald Trump et l’Union européenne se sont offusqués de la mesure tout en appelant à un rétablissement du réseau au plus vite.

« Cher client, sur instruction du gouvernement, nos services Internet sont suspendus pendant une période indéterminée », annonçait lundi au matin le FAI Global à ses abonnés à travers des SMS. A en croire l’Agence France Presse citée par Les Echos, l’accès aux données sur les réseaux Vodacom et Airtel est indisponible à Beni et Goma dans le Nord Kivu, à 2.000 kilomètres de la capitale. Tout comme l’accès à WhatsApp également impossible à Lubumbashi dans le Sud.

La mesure a été prise pour éviter un « soulèvement populaire » dans un contexte crucial où l’attente des résultats de la présidentielle est de rigueur, a justifié Kinshasa. « Il y a des gens qui intoxiquaient la population avec de faux chiffres concernant les élections. Et cela préparait les populations à un soulèvement populaire », a confié un conseiller diplomatique de Joseph Kabila, le président sortant à l’AFP. Les résultats provisoires devraient tomber d’ici dimanche 06 janvier.

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here