Rwanda : des robots pour s’occuper des malades du Coronavirus

0
971

Afin de minimiser les risques d’infections par la Covid-19, le Rwanda a officiellement accueilli hier des robots de haute technologie qui seront employés par le personnel médical.

(Cio Mag) – Pour la prise en charge des personnes atteintes de coronavirus, le personnel soignant n’est pas toujours à l’abri. Il n’est pas à 100% hors d’atteinte. Le Rwanda par cette initiative entend aider les médecins et les infirmières à réduire leurs contacts avec les patients et à donc réduire les risques d’infection. C’est ce qui ressort d’une communication de Daniel Ngamije, ministre rwandais de la santé.

« La nature infectieuse de la COVIDー19 appelle à des innovations technologiques pour lutter contre la pandémie: c’est pourquoi le Rwanda a introduit des robots et des drones parmi les initiatives de haute technologie pour améliorer l’efficacité dans la lutte », a aussi déclaré Paula Ingabire, la ministre rwandaise en charge des TIC et de l’innovation.

D’après le ministre Ngamije, ces appareils peuvent contrôler 50 à 150 personnes par minute. Ils sont également aptes à fournir de la nourriture aux patients, leur donner des médicaments, capturer des données sur les anomalies détectées pour le personnel médical.

D’autres fonctionnalités telles que le dépistage de température dans les lieux publics comme les arrêts de bus et les entrées des galeries marchandes mais aussi la surveillance de l’état du patient, la tenue des dossiers médicaux et la reconnaissance faciale sont parties intégrantes de ces robots.

Autant de paramètres qui d’après le ministre de la santé amélioreront l’efficience et l’efficacité des agents de santé dans la lutte contre le coronavirus au Rwanda. Mais aussi ils faciliteront la numérisation des dossiers médicaux en papiers.

« Ils augmenteront la rapidité et l’efficacité de la lutte contre la COVID-19 et réduiront l’exposition des agents de santé à une éventuelle infection », a tweeté le Centre biomédical rwandais à cette occasion.

Dapres Sabin Nsazimana, le directeur de ce centre, « il n’y a pas de meilleure cause que d’investir dans la santé ».

Les Cinq premiers robots sur lesquels misent actuellement le pays contre la crise sanitaire mondiale ayant déjà fait 297 cas au Rwanda, ont porté des noms rwandais. Tous faisant allusion au soleil, à la beauté, au bouclier, à la lumière et à l’espoir.

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here