Sénégal : pourquoi les opérateurs Tigo et Expresso tardent encore à acquérir la 4G ?

(CIO Mag) – Qu’ont donné les discussions entre l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes ( ARTP ) et les opérateurs Tigo et Expresso autour de l’attribution de la 4G ? Depuis que le Chef de l’Etat sénégalais s’est prononcé sur la question le 23 juin 2016 lors de l’inauguration du Centre de services numériques Atos pour l’Afrique de l’Ouest, aucun acte concret n’a été porté à la connaissance du public. Mais d’après le régulateur en Chef, les négociations sont toujours en cours. Abdou Karim Sall va même plus loin en révélant que les deux opérateurs en question ont fait savoir qu’ils sont dans les dispositions et qu’ils vont s’organiser pour la suite. Monsieur Sall dit regretter par ailleurs les spéculations infondées qui courent dans la presse sur l’affaire de la 4G.

De son côté, le ministre des Postes et Télécoms, Yaya Abdoul Kane s’était exprimé sur le sujet à l’occasion de l’examen du projet de loi n°39/2016 portant Code des télécommunications le 9 janvier dernier en disant espérer que Tigo et Expresso vont changer d’avis pour l’acquisition de la fameuse licence. Ce « changement d’avis » fait allusion au boycott par tous les opérateurs, au début, de l’appel d’offre lancé par l’Artp qui avait menacé de les sanctionner pour « entente illicite ». C’est après que Orange a pu obtenir la licence en juin 2016 pour 32 milliards CFA.

Ousmane Gueye, Dakar

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here