Sénégal : publicité, le CNRA parle d’un monde sans loi

(CIO Mag) – Le Conseil National de régulation de l’audiovisuel (Cnra) a tenu un atelier lundi 6 août 2018 à Dakar. Une rencontre qui a réuni des patrons de presse, journalistes juristes, parlementaires et intellectuels, entre autres, pour échanger sur un meilleur contenu des messages publicitaires. Les participants sont d’accord que si la publicité est considérée comme « un monde sans loi », il est nécessaire pour les acteurs de dégager des voies de réforme qui changent les pratiques actuelles.

Les études ont montré un développement important des supports de diffusion de la publicité. Une situation qui fait que les acteurs rencontrent des difficultés liées à la protection des consommateurs. Le document de présentation de l’atelier renseigne : « Avec la libéralisation du secteur audiovisuel sénégalais et l’avènement du numérique, la publicité est devenue un monde sans loi au Sénégal, faute d’un cadre réglementaire et régulateur adapté ».

Pour le président du Cnra « le contexte actuel est également caractérisé par une réglementation inadaptée. La diversité des canaux de diffusion des messages publicitaires fait que les acteurs se heurtent, souvent, à des problèmes pour assurer la protection du consommateur », précise Babacar Touré.

Aujourd’hui, selon M. Touré « il faut qu’on puisse éduquer les gens dans leurs rapports aux médias afin de leur permettre de pouvoir faire le filtre sur le contenu qu’ils reçoivent. Souvent, les programmes des médias sont définis selon les impératifs de la publicité », rapporte le président du CNRA.

Il invite par ailleurs les acteurs des medias notamment les journalistes à garder une distance critique dans le traitement des informations face aux évènements.

Le président du Cnra se dit conscient qu’il y a encore des efforts à fournir pour éviter, par exemple, la « publicité mensongère » qui est réprimée par la loi sénégalaise.

Fin de mandat de l’actuelle équipe du CNRA

Le Conseil national de régulation et de l’audiovisuel (CNRA) change de patron. Le quotidien l’As dans sa publication annonce que Babacar Touré dont le mandat arrive à terme, cède son fauteuil à l’ancien Dg de la RTS Babacar Diagne, jusque-là ambassadeur du Sénégal à Banjul.

Ce dernier prendra fonction le 1er septembre prochain, rapporte le journal. Qui ajoute que Babacar Touré voulait quitter son poste depuis longtemps, mais le président Macky Sall l’avait maintenu.

Huit autres membres du Cnra nommés par le chef de l’Etat vont quitter l’institution. Leur mandat de 6 ans n’est ni renouvelable ni révocable.

Joe Marone, Dakar

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *