Soupçons de piratage électoral aux USA : Un rapport sur le rôle de la Russie attendu la semaine prochaine

0
799

(CIO Mag) – Les Etats-Unis, du moins, l’administration Obama, continue de soutenir que la Russie est à l’origine du piratage électoral qui a saboté la campagne démocrate lors de la dernière présidentielle. D’après le directeur du renseignement américain, un rapport attestant du rôle du Kremlin dans cette affaire va tomber la semaine prochaine. James Clapper auditionné le 5 janvier dernier par une commission électorale, assure que de nouveaux éléments ont été découverts par l’enquête même s’il n’a donné aucune explication sur les raisons qui le poussent à réaffirmer encore avec force que Vladimir Poutine et son équipe sont bien derrière le sabotage supposé.

Selon nos confrères du « Monde », le directeur de la NSA, l’Amiral Michael Rogers et Monsieur Clapper interrogés, ont fait savoir qu’il est impossible de savoir à quel point la publication des courriels du directeur de campagne de Hillary Clinton et du comité national démocrate en charge des primaires du parti a pu influer la présidentielle. Le nouveau président élu, Donald Trump qui doit prendre ses fonctions le 20 janvier, a toujours nié l’existence de cette affaire d’Etat. Tout le contraire bien sûr de Barack Obama passé à l’action avec l’exclusion de  35 agents et diplomates russes des Etats-Unis comme il avait promis. D’autres mesures « plus secrètes » devraient suivre. La Russie, en réaction, a estimé que ces sanctions soulignent une politique étrangère « agressive » et « imprévisible » de l’Amérique.

Ousmane Gueye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here