Tanzanie : bientôt une liste numérique pour démasquer les hommes mariés

0
1334
Paul Makonda, le gouverneur de Dar es-Salaam, très connu pour ses initiatives controversées et irréalistes.

Les autorités de la ville de Dar es-Salaam envisagent de publier en ligne, la liste des hommes mariés et leurs photos afin d’éviter aux femmes célibataires de se faire tromper par ceux qui dissimulent leurs statuts matrimoniaux.

(CIO Mag) – Les hommes mariés qui veulent regarder sous d’autres jupons sans dévoiler leurs réels statuts n’ont qu’à bien se tenir. Les autorités tanzaniennes vont désormais les afficher au grand bonheur des femmes auxquelles elles veulent épargner des « chagrins inutiles ».

La nouvelle a été rendue publique par Paul Makonda, le gouverneur de Dar es-Salaam, très connu pour ses initiatives controversées et irréalistes.

« Notre objectif principal est de soulager la douleur de ces femmes qui souffrent de ces tricheurs. En tant que gouverneur, je ne suis pas heureux de diriger des femmes tristes et au cœur brisé », a-t-il récemment déclaré dans une conférence de presse dont les propos ont été relayés par la presse locale et internationale.

Il a rapporté avoir reçu de nombreuses plaintes de jeunes femmes de sa région. Lesquelles ont été trompées à plusieurs reprises et en ont assez. Les hommes auraient promis de les épouser et puis plus tard ont abandonné ces dames de façon humiliante.

Pour faire face à cette situation, le gouverneur Makonda a laissé savoir que ces listes seront accessibles sur un site web gouvernemental. Tous les types de mariages y seront enregistrés. Il compte également profiter d’une clause légale qui protège ces femmes trompées.

« Si vous regardez les lois que nous avons dans le pays, il y a une clause qui protège les femmes, à qui on a promis des mariages, uniquement pour être utilisées et rejetées. Nous voulons utiliser cette clause pour apporter la santé mentale dans les relations », a déclaré Paul Makonda.

Suivant ce texte, toutes les personnes mariées seront tenues d’enregistrer leur état civil auprès de l’agence de la base de données de la région. Cette disposition permettra à toute femme à qui on a promis un mariage d’accéder à la base de données pour savoir si l’homme qui a fait cette promesse est déjà marié ou non.

« Ces hommes rusés ont laissé de nombreuses femmes allaiter des chagrins et des contusions émotionnelles. Vous trouverez un jeune homme qui courtise avec succès une femme, la forçant à quitter tout ce qu’elle fait, en espérant que cet homme l’épousera, ne sachant pas qu’il la trompe » regrette le gouverneur.

Mais à tous ces trompeurs mariés, son message est clair : « Vous qui avez menti à une femme que vous allez épouser, mais avez fini par l’utiliser et la jeter, soyez prêt, nous venons pour vous. »

Aurore Bonny

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here