Taxation des GAFA : Berlin veut un impôt minimum mondial

0
774

(CIO Mag) – L’Allemagne relance le débat sur la taxation des géants du Net. Le pays en a fait la préconisation dimanche en se disant favorable à l’instauration d’un impôt minimum à l’échelle mondiale sur les bénéfices des multinationales. « Nous avons besoin d’un impôt minimum valable dans le monde entier et dont aucun Etat ne puisse se soustraire », a plaidé le ministre des finances dans une tribune publiée par le journal Welt am Sonntag.

Olaf Sholz, dans ce texte repris par le site du Figaro, vise principalement les grandes entreprises américaines du numérique telles que Facebook, Google, Amazon, Microsoft. Etant donné que le numérique aggrave la « localisation des bénéfices vers des contrées fiscalement avantageuses (…) nous avons besoin de mécanismes coordonnées qui empêchent un déplacement des revenus dans les paradis fiscaux » explique encore l’officiel allemand.

De son côté, son homologue français dit être en phase avec cette idée de mettre au point un impôt mondial minimum. Toutefois, Bruno Le Maire se dit conscient que la mise en oeuvre d’une telle politique fiscale risque d’être compliquée. « Ne rêvons pas, ce n’est pas demain la veille » pour le ministre français de l’économie qui s’est exprimé sur le plateau de l’émission « Dimanche en politique » sur France 3. Mieux, il promet de porter le plaidoyer mardi au Parlement européen de Strasbourg.

Elimane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here