Télécoms : plusieurs milliards de FCFA attendus des opérateurs privés au Cameroun

0
796
Philémon Zoo Zame , directeur général de l'ART

Les groupes de télécommunications Orange Cameroun et MTN Cameroun et VIETTEL Cameroun écopent de lourdes sanctions pécuniaires de la part de l’Agence de régulations des télécommunications du Cameroun (ART) pour plusieurs raisons régies par les textes en vigueurs, informe un communiqué paru hier.

(CIO Mag) – Le bras de fer entre le régulateur camerounais et ces entreprises de télécommunication est presque toujours le même. Il les accuse très souvent de ne pas respecter les divers engagements et prescriptions. Pour une énième fois le torchon brûle et la facture sera chère payée. MTN devra payer un milliard de FCFA de même que Viettel, tandis qu’Orange est attendu avec une enveloppe plus lourde d’une valeur d’un milliard cinq cent millions de FCFA.

Les raisons pour lesquelles ces sanctions sont appliquées ont également été détaillées dans la note. Elles « font suite aux manquements récurrents observés dans la mise en œuvre d’un décret fixant les modalités d’identification des abonnés et des terminaux. Notamment la commercialisation des cartes SIM pré activées, la commercialisation des cartes SIM dans les rues, la détention des personnes physiques de plus de trois cartes Sim et l’activation des numéros sans identifications préalables ».

Les trois sociétés sont également attendues sur un autre terrain. Celui de l’établissement d’une meilleure qualité de service des réseaux de communication électronique actuellement en « dégradation persistante ».

La publication signée par Philémon Zoo Zame , directeur général du régulateur, informe qu’en dépit des engagements pris par ces opérateurs avec le ministère des télécommunications, « des décisions de mise en demeure ont été adressées à ces derniers à l’effet de se conformer, dans un délai d’un mois, aux prescriptions de leurs cahiers de charges ».

Il a également été rappelé que le mois dernier, l’ART a rejeté les catalogues d’interconnexion et d’accès d’Orange Cameroun et MTN Cameroun et IHS. Il est effectivement noté qu’après leur évaluation, les deux opérateurs n’ont pas respecté les recommandations en faveur de la baisse de certains tarifs de gros à l’effet de garantir le principe de l’orientation des tarifs vers les coûts.

Aurore Bonny, Yaoundé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here