Transformation digitale : place à l’humain !

0
1520

Par, Nour Bouakline, Consultante et Formatrice en Marketin Digital

« Mieux vaut prendre le changement par la main, avant qu’il ne nous prenne par la gorge. » Winston Churchill. Cette citation, qui date du siècle dernier, est d’actualité, à l’heure où la transformation est devenue une condition de survie. Disruption, ubérisation… Les entreprises n’ont plus réellement le choix, si ce n’est de réussir leur transformation digitale.

Au fil de mes expériences en entreprise et de mes interventions en Afrique, si j’ai constaté que tous nos CEO n’avaient qu’une seule volonté, celle de réussir la transformation digitale, j’ai également constaté que beaucoup confondent « transformation digitale » et « digitalisation » (pour ne pas dire numérisation). Et j’ai entendu dire : « Nous avons un site web ergonomique, mais nous n’avons pas réussi à améliorer la satisfaction client ». Ou encore : « L’ERP est conséquent, mais aucun des collaborateurs ne l’utilise ! »…

En se concentrant sur l’outil, ces managers en oublient l’essentiel : les « initiateurs » et « les acteurs » du changement. Car, cette transformation est avant tout humaine et demande un vrai changement de mentalité !

Dans une série d’articles, dont celui-ci est le premier, j’essayerai de vous sensibiliser à l’aspect culturel et humain de la transformation, afin de vous guider dans cette phase cruciale.

 Pourquoi la transformation digitale est importante ?

En Afrique, certaines entreprises estiment que ce n’est pas une priorité. Pourtant, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Même si le continent accuse un retard en terme de pénétration Internet, l’évolution est vertigineuse. Selon le dernier rapport, publié en 2019, par We Are Social et Hootsuite, 34% des Africains sont connectés (+10% par rapport à 2018), sans compter l’utilisation des téléphones mobiles (81% en 2019).

Dans ce contexte, nous pouvons affirmer que l’Afrique est bien concernée. La transformation digitale désigne, en effet, les changements liés à l’intégration de la technologie dans la société humaine : Internet, mobilité, temps réel, Big Data… Et leur impact sur notre vie et sur nos comportements.

Les entreprises sont donc tenues d’intégrer pleinement les technologies digitales dans leurs activités, pour s’adapter aux nouveaux usages induits par le digital. Cela a également un impact en interne. Je vous donne un exemple. Face à un client pressé, et qui ne souhaite plus attendre, vous avez intérêt à avoir un CRM, pour lui répondre rapidement et de manière individualisée. Vous devez aussi revoir votre activité et votre valeur ajoutée face à tous ces changements.

Bref, vous l’avez compris, ce n’est plus un choix ! Mais, si la solution était d’investir dans la technologie, ce serait bien simple. Le souci, c’est que toute l’entreprise est chamboulée et cela commence par sa culture et son style de management. La transformation digitale ne peut se résumer à la seule révolution technologique. Elle bouleverse notre façon de penser et de faire.

L’humain, une priorité absolue                     

Pour réussir sa transformation digitale, il faut compter sur le travail collaboratif et l’innovation permanente. Difficile, dans une entreprise au management classique, de demander aux équipes d’être créatives et de faire preuve d’autonomie. Il suffit de regarder la majorité des décisions top-down, qui alourdissent les processus de mise en œuvre, pour le comprendre. Ou des entreprises fonctionnant en silo, qui limitent les efforts entrepris pour développer la transversalité et la coopération.

Et pourtant, on entend souvent : « On l’a toujours fait comme ça… ». Sauf que, pour survivre à cette vague disruptive, il faudra faire autrement. Et en raisonnant différemment, tout en intégrant les technologies digitales disponibles au sein de ses activités.  L’un des principaux freins est la peur de la technologie et de tout ce qu’elle représente. Avant d’entamer vos chantiers, il faudra donc répondre aux questions, aux peurs et aux craintes. Il faudra faire du numérique une opportunité et non une menace. C’est un chantier qui passe par des ateliers de sensibilisation, des formations… Et, il est capital que ce soit orchestré par la DRH.

Une transformation avant tout… culturelle !

La transformation touche l’entreprise en profondeur. Style de leadership, management et même culture d’entreprise sont mis à plat. Je me souviens du directeur d’une grande banque africaine, qui me disait : « Ici, c’est moi le chef. ». Difficile de poursuivre avec cette mentalité, trop souvent présente. La transformation est une question d’humains et sans eux, pas d’avancée majeure dans la transition numérique de l’entreprise.

Revoir son management, sa relation avec ses collaborateurs… Instaurer une communication interne, qui permet de donner la parole et de faire participer… Ce sont les préalables pour passer le cap.

Travailler différemment grâce à la transformation digitale

La mobilité est désormais l’un des symboles forts de la transformation digitale. Elle est précieuse dans notre vie quotidienne, mais aussi dans notre vie professionnelle. Elle laisse présager la disparition des frontières physiques de l’entreprise. D’ailleurs, nous l’avons bien constaté avec la Covid et le télétravail. D’autres formes de travail, comme le nomadisme et le freelance, apparaissent à leur tour, se substituant au mode de fonctionnement de l’entreprise traditionnelle.

La transformation digitale inclut ainsi la capacité à travailler différemment, et aux quatre coins du monde. Être efficace et productif ne consiste plus à fixer des frontières en les ramenant à un espace professionnel, mais à avoir la capacité d’évoluer, en tous lieux, de manière collaborative. Un vrai changement de…CULTURE !

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here