USA : il est désormais possible de revendre l’historique de navigation des internautes sans leur consentement

0
735

(CIO Mag) – C’est une décision qui pourrait à coup sûr inspirer d’autres Etats. Le Sénat américain vient d’approuver le fait qu’il est désormais permis de revendre l’historique de navigation des internautes sans qu’il soit nécessaire de recueillir auparavant leur consentement. Et pour ce faire, les sénateurs ont dû revenir sur des règles mises en place peu avant la fin de l’administration Obama par la Federal Communications Commission ( FCC) mais qui n’étaient pas encore appliquées. Ces mesures obligeaient les entreprises à demander l’accord des utilisateurs de la Toile avant de transmettre leurs données à d’autres.

Non seulement, les Sénateurs ont décidé de ranger les règles prises du temps du prédécesseur de Donald Trump dans les oubliettes, mais en plus, ils ont interdit la FCC de les réactiver dans le futur. Les règles en question avaient ulcéré les opérateurs télécoms qui, grâce à l’appui des Républicains, les avaient vivement récusées parce qu’elles constituaient un frein à leur croissance. De leur côté, les défenseurs des internautes affichent leur désarroi, une inquiétude d’autant plus justifiée que le nouveau président des Etats-Unis a nommé à la tête de la FCC un certain Ajit Pai, très critique au sujet des réglementations qui concernent les données personnelles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here