USA : la charge inattendue de l’ancien avocat de Trump, Michael Cohen, dans l’affaire russe

0
549

(Cio Mag) – L’audition de Michael Cohen, ancien avocat personnel du 45è président des Etats-Unis d’Amérique, ce mercredi devant la commission de la Chambre des représentants a tenu toutes ses promesses. Très attendu, le passage de cet ancien proche de Donald Trump a été riche en qualificatifs, mais loin d’être favorables au milliardaire républicain accusé de connivence avec la Russie dans l’affaire du piratage présumé de la dernière présidentielle et qui a vu le successeur de Barack Obama arriver à la Maison blanche.

« Raciste », « escroc », « tricheur », voilà comment l’homme a décrit le numéro 1 américain. « Beaucoup de gens m’ont demandé si M. Trump était au courant à l’avance pour la publication des emails piratés du parti démocrate. La réponse est oui », charge encore le professionnel du droit. La preuve de ces déclarations ? « En juillet 2016, quelques jours avant la convention démocrate, j’étais dans le bureau de M. Trump quand son secrétaire a annoncé que Roger Stone (Ndlr, ex-conseiller et ami du président) était au bout du fil. M. Trump a mis M. Stones sur haut-parleur », explique-t-il.

Et Michael Cohen de poursuivre devant la commission de la Chambre des représentants : « M. Stones a dit à M. Trump qu’il venait de raccrocher après un coup de fil avec Julien Assange et que M. Assange avait dit à M. Stones que d’ici quelques jours, une énorme quantité d’émails serait publiée et nuirait à la campagne de Hillary Clinton », révèle encore l’ancien avocat du magnat de l’immobilier qui regrette d’avoir beaucoup couvert les faits et gestes de son ancien patron. Cette audition de l’homme déjà condamné dans l’enquête menée par le procureur Robert Mueller en rappelle bien celle d’un autre : James Comey, alors patron du FBI et limogé par le président des Etats Unis d’Amérique.

Elimane, Dakar

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here