Violation de données personnelles : Facebook va rembourser les frais de justice d’une victime nord-irlandaise

0
573

(Cio Mag) – Cette fois, Facebook va passer à la caisse. Le réseau social qui revendique aujourd’hui plus de deux milliards d’abonnés dans le monde va rembourser les frais d’une action engagée à son encontre par une jeune Nord-Irlandaise âgée de 14 ans à l’époque des faits. Selon le récit dressé par BBC Afrique, la jeune fille avait engagé des poursuites au civil pour réclamer des dommages et intérêts pour négligence, usage frauduleux d’informations personnelles et infraction à la loi sur les données à caractère personnel. C’est après avoir échoué fin septembre 2016 une première fois à faire classer le dossier en mettant en avant qu’il a supprimé la photo objet du litige que Facebook a passé un « accord confidentiel » avec la victime d’après son avocat cité par le site internet de BBC Afrique.

En 2014, c’était le choc pour la Nord-Irlandaise qui a découvert sa photo où elle avait posé dénudée publiée à répétition sur le réseau social. Ses avocats qui s’étaient alors emparés du dossier avaient vu dans cette affaire de la maltraitance. L’équipe à Mark Zuckerberg, pour calmer les ardeurs de la justice et de l’opinion publique, avait fait part de toute sa détermination à améliorer ses services et l’écoute de ses usagers. Aussi, la plateforme a apporté des assurances en ce qui concerne le « revenge porn », la diffusion de clichés ou de vidéos intimes de proches comme expliqués sur le site de BBC Afrique. Toutefois, le nom de l’adolescente qui se dit victime des pratiques de Facebook n’a pas été communiqué. Le réseau social, non plus, n’a pas souhaité commenté l’accord à l’amiable conclu avec elle d’après Europe 1.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here