VIPP Interstis Bénin reçoit la visite de la Ministre du numérique

0
1455
A VIPP Interstis Bénin, des télé-conseillers travaillent à satisfaire la clientèle.

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, la ministre du Numérique et de la Digitalisation était ce mercredi 29 janvier dans les locaux de VIPP Interstis Bénin, pour s’enquérir des conditions de travail de la main d’œuvre béninoise et identifier les besoins d’accompagnement de l’entreprise.

(CIO Mag) – Premier centre de contacts multimédia en Afrique subsaharienne, VIPP Interstis est implanté au Bénin depuis 2018 et emploie 1 100 jeunes béninois. Ils offrent des prestations de télé-conseils à des clients du monde entier et du service après-vente. « La qualité d’internet au Bénin est bien meilleure, pour un coût qui est 3 à 5 fois inférieur que celui auquel on l’achète au Cameroun. Même pour un usage particulier, l’internet au Bénin coûte moins cher », se satisfait Charles-Emmanuel Berc, Directeur général de VIPP Interstis Bénin, pour qui l’écosystème numérique béninois est visiblement favorable au développement de son entreprise.

La visite de la Ministre vise essentiellement à « voir comment ces prestations de télé-conseils sont fournies puisque le télé-conseil s’appuie fortement sur les solutions numériques, la connectivité, la disponibilité et la qualité d’internet, précise Aurélie Adam Soulé Zoumarou. Pour des investisseurs comme VIPP Interstis qui identifient le Bénin comme une destination privilégiée d’investissement, nous devons les soutenir, les accompagner et leur faciliter les moyens en leur permettant de continuer à fournir leurs services. »

L’objectif de cette visite est également d’aider cette entreprise à dénicher des talents en codage, pour à terme, recruter 1 500 jeunes béninois. Pour Laurent Gangbès, Directeur général de l’Agence de promotion des investissements et des exportations (APIEx), « les investissements réalisés par le gouvernement dans le cadre du Programme d’actions du gouvernement portent leurs fruits. Puisque ces investissements permettent à des entreprises étrangères de venir s’installer au Bénin, de performer et de pouvoir recruter un certain nombre de nos jeunes. »

Michaël Tchokpodo, Bénin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here