Inauguration d’un parc technologique national inédit au Cameroun

Les autorités camerounaises ont inauguré ce mardi 8 février un nouvel incubateur de projets dénommé Cameroon Digital Innovation Center (CDIC), situé au quartier bastos dans la ville de Yaoundé la capitale, a constaté Cio Mag.

(Cio Mag) – C’est une opportunité pour la jeunesse camerounaise, a clamé le ministre de l’Enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo. Pour sa collègue en charge des postes et des télécommunications (MINPOSTEL), Minette Libom Li Likeng (photo), il s’agit d’un cyber parc technologique qui heberge un laboratoire numérique source de produits de l’industrie digitale locale.

Elle en a cité les fonctionnalités dans son discours d’accueil. Notamment, l’hébergement et la gestion dans des conditions optimales des données du CDIC, un laboratoire de prototype 3D équipé de 5 imprimantes 3D haut de gamme et adapté aux besoins des startups, des ateliers de prototypages accessibles pour la réalisation de projets utilisant différents types de technologies de fabrication numérique. Ce qui devrait permettre aux startups de travailler sur des maquettes, de réaliser des prototypes et de préparer des moules ou d’en faire tout autre usage s’inscrivant dans une pratique de design.

Le nouveau centre dispose également de studio de montage en création numérique qui répond aux besoins spécifiques des porteurs de projets en termes de production audiovisuelle dans les conditions optimales permettant de rivaliser avec les agences professionnelles dans les domaines de la publicité, la presse, le cinéma et autres.

Elle a également cité un espace de travail de collaboration, des salles de conférences, plusieurs salles de cours connectées dont le but est de rendre possible l’accès à des formations ou certifications spécialisées. Cela, en favorisant l’apprentissage en ligne et autonome.

Les principaux services sont d’après la patronne du numérique au Cameroun, entre autres, l’incubation en ligne pour des milliers de porteurs de projets, le centre d’appel ultra moderne, une pépinière d’entreprises offrant les services nécessaires, le cloud service et hosting.

Nouveaux métiers du numérique

C’est un centre de formation et de recherche aux nouveaux métiers du numérique à travers son laboratoire dédié, une plateforme de recherche d’emploi, une assistance juridique, une assistance marketing et un coaching aux jeunes pousses.

Parmi ses retombées, elle a noté, entre autres, la création d’industrie locale du numérique, l’accélération de la transformation digitale du pays et la création d’offres d’emploi. Elle a également annoncé que les startups les plus expérimentées encadreront les plus jeunes sous le contrôle du MINPOSTEL.

« Ici, il y a le Know-how et la technologie. Le gouvernement attend que les jeunes viennent en masse s’abreuver à cette séance nouvelle », a déclaré Fame Ndongo qui appréciait la civilisation digitale qu’est la civilisation actuelle et la grande importance de ce centre.

Aurore Bonny

Aurore Bonny est une journaliste passionnée d'Afrique qui accorde un fort intérêt aux questions liées aux TIC. Sa plume est dévouée aux enjeux du digital sur le développement des Etats et populations d'Afrique. Elle couvre les actualités d'Afrique centrale (Cameroun) et celles de la zone anglophone pour le Web. Ses interviews, reportages et autres articles de fond sont à retrouver sur le Web et dans le Magazine CIo Mag.
Twitter: @Aurore_Bonny / Email: aurore.bonny@cio-mag.com / Tel: +237 693115519

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.