L’écosystème de la Tech africaine a levé 5,2 milliards de dollars en equity en 2021 (Rapport)

Au cours de l’année 2021, l’écosystème de la Tech africaine a levé 5,2 milliards de dollars en equity, et 6 milliards en incluant la dette. C’est ce que révèle le rapport annuel de Partech Africa sur le financement en capital risque des start-ups africaines.

(Cio Mag) – L’écosystème de la Tech africaine connaît la croissance la plus rapide au monde. En 2021, 681 levées de fonds en equity ont rapporté un total de 5,2 milliards de dollars et 6 milliards en incluant la dette. Selon le rapport annuel de Partech Africa sur le financement en capital risque des start-ups africaines, l’année 2021 a marqué un nouveau départ dans l’augmentation de transaction  de 92 % par an sur le continent.

Au cours de cette année, 37 start-ups technologiques africaines ont levé un total de 767 millions de dollars en 43 tours de financement. La fintech a représenté 63 % des financements. La numérisation des secteurs fondamentaux de l’économie (commerce, éducation, énergie, santé, logistique) a permis à chacun de ces secteurs de franchir la barre des 200 millions de dollars.

D’après le rapport annuel de Partech Africa, les start-ups nigérianes se sont démarquées des autres, avec une levée de fonds de près de la moitié du montant total de la dette (345 millions de dollars), prenant en compte 45% du total de la dette. L’Égypte, l’Afrique du Sud et le Kenya ont également attiré plus d’un demi-milliard chacun. Le Sénégal complète ce top 5. De son côté, l’Afrique francophone a atteint une croissance annuelle de 695 % du montant investi par rapport à l’année dernière.

En termes d’analyse des investisseurs, le rapport note que l’écosystème tech africain a attiré 2 fois plus d’investisseurs en 2021. Soit plus de 101% par rapport à l’année dernière « avec 891 investisseurs. Ils ont fait preuve de plus d’engagement sur le marché, avec 268 investisseurs qui ont réalisé 2 transactions et 65 qui en ont réalisé 5 ou plus, soit plus 195% par rapport à 2020 », rapporte le document.

L’intégralité du rapport annuel de Partech Africa ici

Enock Bulonza

Journaliste correspondant de Cio Mag en RDC.

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.