Pourquoi MTN et Huawei lancent le pilote 5G en Zambie

L’opérateur MTN, principal fournisseur des télécommunications mobile en Zambie, annonce le lancement de sa plateforme pilote de réseau 5G dans le pays pour des raisons qui devraient être avantageuses.

(Cio Mag) – Huawei, le géant chinois des technologies d’informations et de communications dans le monde, accompagne un autre projet 5G sur le continent, notamment en Zambie. Ce pays d’Afrique australe pend ainsi une avance sur cette autre génération d’internet largement plus rapide que la précédente, attendue sur le continent et en cours d’exploitation dans une dizaine de pays.

Selon Bart Hofker, directeur général de MTN Zambie, il est question de déployer des sites pilotes de démonstration 5G dans les provinces de Lusaka et de Copperbelt et à mettre en place des cas d’utilisation spécifiques et pertinents avec les clients et partenaires du groupe.

Pour les particuliers et les entreprises, MTN Zambie veut élargir les horizons commerciaux et sociaux au reste du monde en créant des opportunités inédites. L’entreprise envisage de le faire via ce pilote qui promet, selon elle, « une technologie considérablement améliorée qui améliorera une vitesse de connectivité plus rapide, une latence ultra-faible et une plus grande bande passante », argumente l’opérateur dans son annonce du 17 janvier 2022.

« Bien que nous en soyons encore à ses débuts, le déploiement de la technologie 5G a le potentiel de générer une croissance inclusive sans précédent en Zambie. Il transformera notre façon de vivre et de travailler, et offrira de nouvelles opportunités passionnantes aux entrepreneurs et aux jeunes de notre pays », indique-t-il.

Il ajoute également qu’une fois déployé, ce réseau occasionnera l’arrivée davantage d’appareils adaptés et un accès général à internet accru dans ce pays où la pénétration du haut débit fixe est encore faible.

Son partenaire technique Huawei, l’a accompagné dans la construction de son réseau 4G en Zambie en 2013, ainsi que dans la mise en place de la 4,5G en 2016.

Lire aussi » La 5G soutient l’innovation et ne concurrence pas la 4G

En faisant de même pour la 5G, c’est une vision qui se poursuit pour le fournisseur chinois. Notamment celle visant à apporter la connectivité et plus d’opportunités à chaque endroit, foyer et organisation d’après Phil Li, vice-président de Huawei pour l’Afrique australe, cité dans la presse locale.

Il n’a pas manqué de saluer le gouvernement zambien pour avoir été un instrument de soutien au développement des TIC ainsi que l’environnement local favorable au lancement de cette technologie.

Aurore Bonny

Aurore Bonny est une journaliste passionnée d'Afrique qui accorde un fort intérêt aux questions liées aux TIC. Sa plume est dévouée aux enjeux du digital sur le développement des Etats et populations d'Afrique. Elle couvre les actualités d'Afrique centrale (Cameroun) et celles de la zone anglophone pour le Web. Ses interviews, reportages et autres articles de fond sont à retrouver sur le Web et dans le Magazine CIo Mag.
Twitter: @Aurore_Bonny / Email: aurore.bonny@cio-mag.com / Tel: +237 693115519

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.