Safaricom ouvre son premier Datacenter en Ethiopie

En prélude au démarrage officiel de ses activités commerciales en avril 2022 en Ethiopie, Safaricom, l’opérateur de réseau mobile kényan, a inauguré le 22 février 2022 son premier data center à hauteur de 100 millions de dollars assemblé en Chine par Huawei et Nokia.

(Cio Mag) – « Nous nous développons et nous sommes impatients de construire un réseau qui répond aux besoins des Éthiopiens. Notre entreprise continue de croitre chaque jour … Notre infrastructure de base est le centre de données – c’est là que nous comprenons et gérons le profil du client », a déclaré Pedro Rabacal, le directeur de la technologie et de l’information au sein du groupe.

Lequel groupe a déjà commencé à construire le lien entre les tours et le site nouvellement activé, et compte en faire davantage pour construire « un réseau selon les normes de la classe mondiale ».

Ce déploiement qui se construit selon « une approche progressive » fait suite à la licence d’exploitation de téléphonie mobile obtenue par le consortium constitué du sud-africain Vodacom, du japonais Sumitomo et de Safaricom, il y a plusieurs mois de la part des autorités locales.

Lire : Ethiopie : libéralisation des télécommunications avec un nouvel opérateur

« Nous avons la ferme intention d’être présents dans toutes les régions du pays. Ce ne sera pas seulement Addis-Abeba – nous avons l’intention de couvrir Dire Dawa, Harar, Jijiga, BahirDar, Gondar, Dessie et Kombolcha et d’autres régions », a indiqué Racabal  en exprimant « l’intention de tout apporter en Ethiopie » et d’y héberger la plateforme de paiement mobile M-Pesa  en attendant l’autorisation du gouvernement sur le lancement des services financiers.

Cette étape viendra après avoir établi un environnement propice à la concurrence et non à la monopolisation par des sociétés mondiales comme Safaricom, informe Harrison Harvey, le chef d’affaires externes et de la règlementation au sein de cette entreprise.

C’est une période de grand chantier qui se vit actuellement en son sein.

Le 5 février 2022, Harrison Harvey a célébré son premier appel vocal effectué avec succès sur son réseau ainsi que la messagerie texte et l’accès internet. Il dit avoir constaté « de bons progrès » ainsi qu’une « dynamique » tout en annonçant le recrutement d’Ethiopiens dans toutes les fonctions, y compris celles relatives à la technologie. « Les embauches d’Ethiopiens et le développement des compétences sont au cœur de ce que nous faisons », a-t-il dit.

A l’avenir, l’opérateur qui a déjà investi 300 millions de dollars veut injecter la même somme l’année prochaine et plus de 8 milliards au cours des dix prochaines années. Il planifie également le partage des ressources en termes d’extension des capacités avec Ethio Telecom, l’opérateur historique local. Et projette la construction de deux autres centres de données entre Addis-Abeba et Adama dans les cinq prochaines années. Sans compter l’érection de plus de 7 000 tours de réseau afin d’atteindre la moitié des 110 millions d’habitants que compte l’Éthiopie.

Dans le secteur de l’emploi, les promoteurs visent des collaborations avec des entreprises locales pour stimuler l’innovation, l’embauche d’un millier de citoyens au courant de cette année et plus d’un million dans 10 ans.

Le lancement officiel des activités est prévu en avril prochain.

Aurore Bonny

Aurore Bonny est une journaliste passionnée d'Afrique qui accorde un fort intérêt aux questions liées aux TIC. Sa plume est dévouée aux enjeux du digital sur le développement des Etats et populations d'Afrique. Elle couvre les actualités d'Afrique centrale (Cameroun) et celles de la zone anglophone pour le Web. Ses interviews, reportages et autres articles de fond sont à retrouver sur le Web et dans le Magazine CIo Mag.
Twitter: @Aurore_Bonny / Email: aurore.bonny@cio-mag.com / Tel: +237 693115519

View All Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.