3 tendances clés du secteur de la téléphonie mobile qui contribuent à l’atteinte des ODD

0
2197
La pénétration de la téléphonie mobile contribue positivement à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Photo d'illustration : Ouagadougou - Cité Dela Caisse, juillet 2017. © A. Akéko/CIO Mag

(CIO Mag) – Le nouveau rapport « 2017 Mobile Industry Impact Report: Sustainable Development Goals » (Rapport 2017 sur l’impact du secteur de la téléphonie mobile : Objectifs de développement durableODD), publié par la GSMA au cours de l’Assemblée générale des nations unies qui se tient à New York, aux Etats-Unis, identifie trois tendances clés du secteur de la téléphonie mobile qui contribuent positivement à la réalisation des ODD.

Des couvertures réseaux plus larges

Première tendance notable identifiée par la GSMA : des couvertures réseaux plus larges et de meilleures qualités, permettant de soutenir et d’amplifier les communications d’urgence sur la santé et le bien-être des populations touchées par les conflits, les catastrophes naturelles et les pandémies. Fin 2016, près de 85% de la population mondiale avaient accès à des réseaux 3G ; une personne sur deux dans le monde était couverte par un réseau 4G. Preuve d’un investissement massif des compagnies de téléphonie mobile dans les infrastructures de télécommunication.

Une connectivité mobile plus abordable

Selon la GSMA, des progrès énormes ont été réalisés également par les opérateurs télécoms pour étendre leurs connexions mobiles aux populations se trouvant dans des endroits jusque-là non-connectés. Le nouveau rapport indique 4,8 milliards d’abonnés aux services mobiles. Parmi eux, 3,5 milliards de personnes ont accédé à Internet à partir de leur mobile. Ceci est important d’autant plus qu’une connectivité plus accrue impacte positivement sur la productivité des opérateurs économiques, et par voie de fait, sur le produit intérieur brut de la nation.

Un meilleur accès aux services financiers

Fin 2016, la GSMA dénombrait plus de 500 millions de comptes de mobile money ouverts dans le monde, dont 150 millions sont actifs. Ainsi, les opérateurs de téléphonie mobile capitalisent sur le nombre de comptes d’argent mobile existant pour fournir à leurs abonnés, bancarisés ou non-bancarisés, des services financiers tels que le transfert d’argent, le virement de petits salaires, la micro-épargne, les micro-crédits et la micro-assurance, contribuant ainsi à l’inclusion financière.

Des initiatives pour aller vers les ODD

Dans l’ensemble, l’étude de la GSMA souligne que les impacts les plus significatifs de 2016 du secteur de la téléphonie mobile sur les 17 ODD ont été plus forts au niveau des ODD n°3 (Bonne santé et bien-être), n°11 (Villes et communautés durables) et n°13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques). Mais le chemin est encore long pour atteindre les ODD dans le sens de l’agenda 2030. Un certain nombre d’initiatives énumérées dans le rapport vise à faire progresser le secteur de la téléphonie mobile vers ces objectifs. Ces initiatives visent, entre autres, l’exploitation des mégas données pour faire aux crises humanitaires (Les mégadonnées pour le bien commun) ; les dialogues nationaux pour améliorer l’impact du numérique au niveau local ; l’inclusion des femmes à travers une meilleure connectivité (Connected Women Commitment Initiative).

Anselme AKEKO
anselme.akeko@cio-mag.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here